Béziers - 30 mois d'emprisonnement pour un détenu ayant mordu un surveillant

Béziers - 30 mois d'emprisonnement pour un détenu ayant mordu un surveillant

Béziers - 30 mois d'emprisonnement pour un détenu ayant mordu un surveillant

Par Source parquet de Béziers, le 13 Mai 2022

Partager

30 mois d'emprisonnement pour un détenu ayant mordu un surveillant et introduit du cannabis au centre pénitentiaire de Béziers

A l’audience de comparution immédiate du 26 avril 2022, le tribunal correctionnel de Béziers a condamné un détenu du centre pénitentiaire de Béziers à 30 mois d’emprisonnement avec maintien en détention pour des faits de détention de produits stupéfiants, recel, rébellion et violences sur une personne dépositaire de l’autorité publique.

 

Cet homme âgé de 25 ans, placé en détention provisoire dans le cadre d’une instruction criminelle, s'était rebellé le 29 mars 2022 contre un surveillant qui venait de le surprendre au moment où sa compagne lui remettait 32,5 grammes de cannabis lors d'un parloir. Il lui était notamment reproché d'avoir mordu le surveillant au bras (1 jour d’ITT). Au cours de sa garde à vue au commissariat de Béziers, le détenu reconnaissait la rébellion, mais il niait la morsure malgré des témoignages et des constatations médicales. Il affirmait avoir subi des pressions de la part d’autres détenus pour faire entrer des stupéfiants en prison.

 

Pour avoir introduit des stupéfiants en prison, sa compagne a été condamnée à 5 mois d’emprisonnement aménagés sous la forme d’une détention à domicile sous surveillance électronique avec les obligations de travailler et de se soigner.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI