Occitanie - l'Europe doit montrer sa force face à la guerre qui s'ouvre sur son continent

Occitanie - l'Europe doit montrer sa force face à la guerre qui s'ouvre sur son continent

Occitanie - l'Europe doit montrer sa force face à la guerre qui s'ouvre sur son continent

Par Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, le 02 Mars 2022

Partager

Carole Delga : « Unité, fermeté et solidarité : l’Europe doit montrer sa force face à la guerre qui s’ouvre sur son continent »

 

 

« La guerre revient sur notre continent. Nous ne devons ni douter, ni trembler au moment de soutenir la résistance et le peuple ukrainien.

 

Je tiens d’abord à saluer le courage des forces militaires et des civils, autour de leur président Zelensky, qui défendent avec détermination leur pays. Je pense également à ces manifestants russes qui, au péril de leur liberté et parfois de leur vie, soutiennent le peuple ukrainien à Moscou et Saint-Pétersbourg. Je veux dire aussi toute ma considération pour les journalistes, les reporters de guerre, qui par leur mission nous informent et luttent contre la propagande de Poutine.

 

En tirant les leçons du passé qui a démontré que l’escalade militaire n’est pas la solution, il faut néanmoins continuer à équiper la résistance ukrainienne tout en actionnant tous les autres leviers dont nous disposons : la diplomatie, l’économie et bien sûr l’humanitaire. 

 

En France, c’est l’union nationale qui doit prévaloir pour soutenir le Président de la République et le gouvernement dans son action diplomatique, en ne laissant de place ni à la polémique, ni à la désinformation. Notre pays garde dans le monde une voix écoutée, nous devons rassembler une coalition internationale la plus large possible.

 

En responsabilité mais sans lâcheté face aux conséquences, nous devons bloquer sans attendre plus longtemps l’accès de la Russie au système SWIFT, empêchant ainsi toute possibilité d’échanges bancaires avec le reste du monde. Nos ressources, notamment en gaz et céréales, seront atteintes en retour, mais ce sacrifice est bien faible au regard de ce que subissent les Ukrainiens.

 

L’Europe apportera également tous les moyens nécessaires aux ONG dans leur action d’aide humanitaire aux populations touchées par les bombardements. La Région Occitanie, comme l’ensemble des Régions Françaises que je réunis lundi, seront à leurs côtés.

 

La France, terre d’asile, doit prendre toute sa part dans l’accueil des réfugiés, en ouvrant largement ses frontières aux Ukrainiens et en les aidant à traverser le continent. Nous devons être prêts à accueillir ces familles dignement, de façon coordonnée, sur tout le territoire français. 

 

En Occitanie, la Région soutiendra toutes les communes d’accueil et particulièrement la Ville de Toulouse dans son action de soutien à sa ville jumelle, Kiev. Je l’ai dit au maire Jean-Luc Moudenc. 

Un fonds d’un million d’euros est chaque année réservé à l’accueil des réfugiés par la Région Occitanie, nous l’amplifierons si cela est nécessaire. 

J’ai également mobilisé les Maisons de Ma Région dans nos 13 départements pour qu’elles puissent recueillir les dons de la population, selon les besoins qui auront été identifiés par les associations.

 

Cette guerre nous rappelle de façon douloureuse les raisons de la création de notre Europe. Elle nous oblige à accélérer la construction d’une Europe de la défense. Dès la paix retrouvée, l’élargissement de notre Union aux démocraties de l’Est devra également être proposé.

 

La souveraineté des peuples à disposer d’eux-mêmes n’accepte aucune exception. La France, l’Europe et tous ses pays membres, doivent être unis, fermes, solidaires, à la hauteur de l’Histoire, pour préserver la démocratie et rétablir la paix dans les meilleurs délais. »

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI