Béziers - Stop Corrida ! Une manifestation pour réclamer la fin des corridas

Béziers - Stop Corrida ! Une manifestation pour réclamer la fin des corridas

Béziers - Stop Corrida ! Une manifestation pour réclamer la fin des corridas

Par Colbac Anti Corrida Béziers, le 08 Février 2022

Partager

Le COLBAC (Comité de Liaison Biterrois pour l'Abolition de la Corrida) se mobilise une nouvelle fois sur le parvis des arènes de Béziers pour réclamer la fin des corridas : Vendredi 11 février, de 16h00 à 18h00. 

En attendant que le gouvernement  légifère pour abolir définitivement la corrida en France, le maire Robert Ménard dispose de nombreux leviers pour faire cesser la barbarie dans notre ville. Il a le pouvoir ne ne pas autoriser les spectacles de tauromachie avec mises à mort à Béziers. 

 Le COLBAC dénonce :

  • les violences et souffrances infligées aux animaux lors des corridas ; 
  • l’exposition et l’éducation des enfants à des scènes de violences et de tortures animales ;
  • l’argent public utilisé pour financer la tauromachie biterroise ;
  • l’image de Béziers abîmée par la tauromachie sanglante.

Il s'agit d'une action pacifique et statique qui consiste à tenir des visuels pour sensibiliser les passants et automobilistes à la souffrance des animaux lors des corridas et novilladas. 

Les visuels sont fournis. L'action est déclarée et autorisée par la prefecture. 

REJOIGNEZ-NOUS ! Rendez-vous vendredi 11 février sur le parvis des arènes, avenue Emile Claparède, à 16h. 

Qui sommes-nous ?  Le COLBAC a pour but final l’abolition de la corrida. Né à Béziers en 1993, il œuvre plus spécifiquement pour la fin des corridas dans le Biterrois. Il alerte, informe, sensibilise la population sur la barbarie tauromachique, ses victimes, ses soutiens directs et indirects. Il interpelle les pouvoirs publics. Il s’oppose à la propagande et à la désinformation du milieu taurin, ainsi qu’à la justification de la torture animale comme relevant d'un art ou d’une tradition encore acceptables. Il manifeste régulièrement pour imposer la question de la fin des spectacles cruels dans le débat public. 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI