Frontignan - Un partenariat entre le Secours populaire et le CCAS de Frontignan la Peyrade

Frontignan - Un partenariat entre le Secours populaire et le CCAS de Frontignan la Peyrade

Frontignan - Un partenariat entre le Secours populaire et le CCAS de Frontignan la Peyrade

Par ville de Frontignan, le 19 Janvier 2022

Partager

Ce mercredi 12 janvier, la Ville de Frontignan la peyrade, représentée par son maire, Michel Arrouy, également président du CCAS et sa vice-Présidente, Chantal Carrion ont signé une convention de avec le Secours populaire français comité de Frontignan, représenté par Monsieur Gilles Loison, Secrétaire général du comité de Frontignan.

Depuis 2017, suite au désengagement de la Croix rouge française, partenaire associatif dès l’émergence du projet d’épicerie sociale en 2013, le CCAS portait en effet en régie directe cet équipement en complémentarité avec les dispositifs d’aide alimentaire des partenaires associatifs, notamment du secours populaire et des restaurants du cœur voire du secours catholique, tous acteurs au sein de l’espace de solidarité Muhammad-Yunus.

Dans une perspective de rationalisation des moyens à prestation égale en direction des publics, et afin de recentrer les moyens du CCAS sur d’autres types d’aides dans le champ de l’accompagnement social, cette convention détermine les conditions dans lesquelles le Secours populaire français, comité de Frontignan, devient l’opérateur d’une seule épicerie sociale et solidaire sur la commune. Dans ce but, le CCAS accepte la demande du Secours populaire de le subventionner pour son action dans le champ de l’aide alimentaire auprès des plus défavorisés.

Le Secours populaire s’engage donc à :

  • Assurer la distribution alimentaire des bénéficiaires de l’épicerie CCAS pendant la période du 1er octobre 2021 au 31 décembre pour l’année 2022.
  • Evaluer toute demande dans le secteur de l’aide alimentaire selon les critères du Secours populaire français.
  • Coordonner et mettre en œuvre l’animation du marché solidaire et des colis d’accueil.
  • Ne pas baisser le niveau d’aide ni la possibilité d’accès à l’aide alimentaire notamment la prise en charge des personnes retraitées sans perspective d’évolution de leur situation.
  • Travailler avec le réseau d’intervenants sociaux afin de garantir une prise en charge globale des parcours.
  • Organiser la gestion de l’accueil, des douches et de la laverie, assurer l’entretien ménager des locaux utilisés
  • Coopérer avec les autres utilisateurs du lieu dans une logique de spécialisation et de complémentarité
  • Produire un bilan dans le cadre de la subvention attribuée.

De son côté, Le CCAS s’engage à :

  • Mettre à disposition de l’association les moyens logistiques :
  • Les locaux de l’épicerie du CCAS, magasin et réserves, ainsi que les locaux administratifs ou d’accueil
  • Donner ou mettre à disposition les matériels nécessaires à la réalisation de l’action
  • Accorder pour l’exercice 2021 un montant de 3 750 € et instruire à l’avenir les demandes de subvention relative à l’action au vu des éléments de bilan fournis
  • Faciliter la communication des actions de l’espace Muhammad Yunus par tous moyens à disposition.

« Je suis heureux de signer aujourd’hui cette convention qui va permettre au Secours populaire de mener à bien la mission d’aide aux plus démunis, à travers notamment la gestion de l’épicerie solidaire Muhammad-Yunus, que le CCAS avait repris à son compte il y a quelques années » s’est réjouit Michel Arrouy, soulignant « l’importance d’un secteur associatif fort au sein d’une collectivité qui, si elle se doit d’impulser les directions et de coordonner les actions, ne peut tout faire seule », avant de laisser la parole à Gilles Loison. « Cette signature est l’aboutissement d’un travail et de réflexions à long terme qui visent à réorganiser la gestion de l’aide alimentaire en fusionnant les actions du Secours populaire et celles du CCAS. Au-delà de l’aide alimentaire, cela nous permet également, grâce à notre intégration dans les locaux de l’espace solidaire, de poursuivre notre vocation première au près des 170 familles bénéficiaires : l’éducation populaire ».

La convention est établie pour 15 mois, du 1er octobre 2021 au 31 décembre 2022 et pourra être renouvelée après accord des parties.

Contacts :

Épicerie sociale et solidaire, centre Muhammad-Yunus, rue de la Raffinerie

Tél. : 04 67 74 32 11

Secours populaire Français

Tél. : 04 67 48 36 88

Mail : fcabrol34@yahoo.fr

 

Frontignan - Un partenariat entre le Secours populaire et le CCAS de Frontignan la Peyrade

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI