Sète - Parti Communiste Français réagit à la condamnation de François Commeinhes

Sète - Parti Communiste Français réagit à la condamnation de François Commeinhes

Sète - Parti Communiste Français réagit à la condamnation de François Commeinhes

Par Nadège Poirrier, le 09 Décembre 2021

Partager

C’est la première fois dans l’histoire de la ville de Sète qu’un Maire et Président de l’agglo pôle en exercice est condamné à une peine de prison, fusse-t-elle avec sursis.

Cette situation inédite est d’une extrême gravité ! Cela met désormais en question la légitimité de celui qui occupe aujourd’hui les fauteuils de Maire et de Président de l’agglo pôle.

Cette condamnation à 10 mois de prison avec sursis et à 8000 euros d’amende relative à l’attribution des concessions de plage, intervient après dix ans de procédure.

Ce dossier, ouvert avec les interventions des élus d’opposition en conseil municipal et la saisie du contrôle de légalité est devenu : « l’affaire des paillotes » avec le rapport de la Chambre régionale des comptes en 2012. Ce rapport a décortiqué un système, fait état de nombreuses irrégularités et de dysfonctionnement répétés. La gravité de ces faits a entrainé enquête, perquisition en Mairie, garde à vue du Maire et de deux de ses adjoints et mise en examen. Aujourd’hui le verdict est tombé : François Commeinhes est condamné, non pas parce qu’il est Maire comme il le dit mais bien parce qu’il est un Maire qui n’a pas respecté la Loi !

Aucune repentance dans les propos de François Commeinhes à la presse après l’annonce du tribunal ! « C’est pas moi, c’est les autres ». Pitoyable !

Dans l’affaire, la seule victime c’est la ville de Sète, c’est la population sétoise qui subit depuis trop longtemps les conséquences d’une gestion opaque, méprisante envers ceux qui posent des questions sur ces pratiques, qui réclament écoute, respect, pratique et gestion démocratiques tout simplement.

« L’affaire des paillotes » n’est qu’une parmi tant d’autres, et ce depuis le premier mandat de François Commeinhes, affaires liées aux dossiers immobiliers. Aujourd’hui c’est un autre rapport accablant de la Chambre régionale des comptes sur le dossier des HLM qui est en train de se transformer en procédure judiciaire. Ce rapport révèle les mêmes pratiques dans la gestion publique : opacité, dysfonctionnement, clientélisme etc…

Cela fait vingt ans que les élus d’opposition, dans leur diversité, avec des citoyens et des associations ne lâchent rien. C’est tout à leur honneur. Il s’agit de morale lorsqu’on exerce un mandat public.

L’actualité récente sur cette ville montre que la population sétoise n’accepte plus la politique du fait accompli, l’opacité, le mensonge. Elle a mille fois raison.

La section du Parti Communiste Français de Sète.

Le 6 décembre 2021.

Photo d'illustration

 


Nos sites offrent ainsi un espace de libre propos pluriel qui contribue au débat ouvert à TOUTES les expressions.

Ces textes n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent ni la pensée, ni la ligne éditoriale de nos sites ou de ses responsables.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI