Béziers - Pour le Colbac : La corrida n'est pas adaptée aux enfants !

Béziers - Pour le Colbac : La corrida n'est pas adaptée aux enfants !

Béziers - Pour le Colbac : La corrida n'est pas adaptée aux enfants !

Par Colbac Anti Corrida Béziers, le 19 Novembre 2021

Partager

VIOLENCE DES CORRIDAS : LE COLBAC DEMANDE LA PROTECTION DES ENFANTS

Manifestation samedi 20 novembre, de 14h à 16, sur les allées Paul Riquet – Béziers

Béziers - À l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance, samedi 20 novembre, le COLBAC (Comité de Liaison Biterrois pour l’Abolition de la Corrida) manifestera pour réclamer à la municipalité des mesures visant à protéger les enfants de la violence des corridas.

La Journée internationale des droits de l’enfant (ou Journée mondiale de l’enfance) est célébrée chaque année le 20 novembre afin de promouvoir le respect et les droits des enfants. Elle fait valoir la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU le 20 novembre 1989.

Le COLBAC rappelle que  :

  • Le Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU, composé de 18 experts indépendants chargés de surveiller la mise en œuvre de la CIDE par ses États parties, a expressément recommandé à la France, en 2016, de tenir les mineurs à l’écart des corridas. Il s’est dit notamment « préoccupé par le bien-être physique et mental et le développement des enfants exposés à la violence, y compris à la télévision et lors de certains spectacles, comme la tauromachie ». Il a exhorté la France à « redoubler d’efforts pour faire évoluer les traditions et les pratiques violentes qui ont un effet préjudiciable sur le bien-être des enfants, et notamment d’interdire l’accès des enfants aux spectacles de tauromachie ou à des spectacles apparentés ». 
  • Le gouvernement du Portugal vient d’interdire, le 14 octobre 2021, les corridas aux enfants de moins de 16 ans (alors que le taureau n’est pas mis à mort dans l’arène au cours des corridas portugaises, contrairement aux corridas en France). Cette décision fait suite aux recommandations de l’ONU au Portugal (en septembre 2019).
  • De même, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) exige que la diffusion de corrida soit accompagnée de la signalétique jeunesse (10 ou 12), qu'elle ne soit pas diffusée à une heure où des enfants peuvent être devant l'écran et que la mise à mort ne soit pas montrée.

Ces dispositions prouvent que la corrida n’est pas adaptée aux enfants.  

Pour Sophie Maffre-Baugé, présidente du COLBAC : 

 L’exposition ou la participation à des spectacles de corrida est contraire à l’intérêt supérieur d’un enfant qui est d’être protégé de toute forme de violence. Et dans ce cas comme dans bien d'autres domaines, l'interêt superieur de l'enfant prime sur la responsabilité parentale : entre la liberté d'un adulte et la protection d'un mineur, c'est la protection de l'enfant qui doit l'emporter. 

Par ailleurs, laisser s’insinuer dans l’esprit d’un enfant qu’un acte de cruauté envers un animal peut-être valorisant ou divertissant va à l’encontre de tous les principes éducatifs. Les enfants doivent apprendre des adultes que les animaux sont des êtres sensibles et qu’il est inacceptable d’applaudir leurs souffrances. Pour certains enfants, la vue d’un taureau qui saigne sous les coups d’un homme est incompréhensible et traumatisante. 

 

Il est de la responsabilité de la ville de Béziers de protéger les enfants de la violence des corridas et de véhiculer des valeurs de compassion et de bienveillance. Ainsi le COLBAC réclame :

  1. la fermeture de l’école taurine de Béziers qui apprend aux enfants à toréer et tuer des veaux ;
  2. la fin de la gratuité des corridas ou des tarifs réduits pour les mineurs, qui incitent à assister aux corridas en famille et n’alertent pas les parents sur la violence du spectacle ;
  3. la fin des initiations à la tauromachie dans les centres aérés municipaux de la ville ;
  4. la fin des subventions municipales (15 000 € / an) à la Fédération des Clubs Taurins du Biterrois dont la mission est d’œuvrer au développement de la tauromachie chez les jeunes, notamment dans les centres aérés.

 

Béziers - Pour le Colbac : La corrida n'est pas adaptée aux enfants !

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI