Hérault - Le Département présente une expérimentation inédite pour un Tourisme Durable

Hérault - Le Département présente une expérimentation inédite pour un Tourisme Durable

Hérault - Le Département présente une expérimentation inédite pour un Tourisme Durable

Par Département de l'Hérault, le 08 Novembre 2021

Partager

Tourisme Durable

Au salon SETT, le Département présente une expérimentation inédite

 

A l’occasion du salon professionnel du tourisme, le SETT, le Département de l’Hérault a fait le point sur sa stratégie TOURISME DURABLE, avec un zoom particulier sur L’HÔTELLERIE DE PLEIN AIR, secteur ayant la plus grosse capacité d’hébergements touristiques marchands de l’Hérault.

 

Il a ainsi présenté l’expérimentation qu’il mène sur L’AFFICHAGE  ENVIRONNEMENTAL avec l'Hôtellerie de Plein Air et l’ADEME. Le concept ? Appliquer aux campings un principe similaire au nutri-score, qui note la prise en compte de l’environnement dans la gestion de leur établissement (A étant la meilleure note).

 

L’objectif est triple : apporter aux consommateurs une information objective et comparable, proposer aux gestionnaires de camping un outil d’évaluation de  l’impact écologique de leur activité, et accompagner la filière de l’hôtellerie de plein air dans cette transition indispensable.

 

 

 

Une étiquette pour évaluer l’impact environnemental … des campings !

 

Les touristes sont de plus en plus tournés vers une consommation durable lors de leurs séjours, dans tous les postes de dépenses : hébergements, restauration, loisirs… et recherchent des outils pour les comparer entre eux. En parallèle, on constate une demande accrue des citoyens en matière de transparence.

 

Pour répondre à cette demande, tout en incitant les campings à développer une gestion écoresponsable, le Département a choisi de décliner le principe de l’affichage environnemental aux campings.

 

L’affichage environnemental a été initié en 2007 par l’ADEME, suite au GRENELLE DE L’ENVIRONNEMENT, et repris ensuite dans la loi de la transition énergétique pour une croissance verte du 18 août 2015.

Il permet d’orienter les choix des consommateurs, de plus en plus sensibles à l’environnement, et d’encourager les entreprises à faire des efforts pour préserver la planète. Il reste une démarche volontaire, et a été mis en place pour l’hôtellerie classique en 2017. Aujourd’hui plus de 150 hôtels ont leur étiquette.

 

Chaque produit ou service qui souhaite bénéficier de ce dispositif doit élaborer un référentiel qui permet de noter le produit ou le service. Le référentiel est ensuite examiné par l’ADEME et dès qu’il est validé, il devient officiel. L’étiquette peut alors être calculée par tous les bénéficiaires potentiels.

 

Chiffres clés :

·8 400 campings en France - (258 dans l’Hérault) - 22 millions de clients

·Selon l’ADEME, 3 consommateurs sur 4 seraient influencés par l’étiquette environnementale lors de leur achat.

 

 

1ère étape : élaboration d’un référentiel (2019/2020)

 

Ce référentiel a été élaboré en étroite collaboration avec la Fédération de l’Hôtellerie de Plein Air Languedoc-Roussillon (FHPA), HÉRAULT TOURISME, l’ADEME et le support du Bureau d’Études BETTERFLY TOURISM.

 

Les partenaires ont  identifié un panel de 13 campings, représentatif de la diversité des établissements présents dans le département : petit camping familial / camping d’envergure de grands groupes, camping sur le littoral / camping dans l’arrière-pays….

 

Campings participants à l’expérimentation :

- Le Méditerranée Plage – Vias

- Aloha Camping – Sérignan Plage

- La Créole – Marseillan Plage

- Le Bon Port – Lunel

- Le Californie Plage – Vias Plage

- Les Terrasses – St Chinian

- Lou Labech – Bouzigues

- Village du Bosc – Octon

- Castelsec Camping municipal – Pézenas

- Les Vagues – Vendres

- Les Sablons - Portiragnes

- Le Sérignan Plage - Sérignan

- Les Cerisiers du Jaur – St Pons de Thomières

 

 

Ces 13 campings ont été audités, les données recueillies permettant de connaître leur gestion : consommation de l’eau, de l’énergie, gestion des espaces verts, des piscines ou parcs aquatiques…. Elles ont ensuite été traitées par un logiciel spécifique pour déterminer les paramètres moyens. Cette procédure permet d’aboutir au calcul d’une note.

 

Le travail fait à partir des 13 audits a permis d’élaborer un référentiel spécifique aux campings. Ce document a été proposé à l’ADEME en juillet 2021, pour qu’il devienne après validation, un référentiel national.

 

Avec 7 critères (au lieu de 4 habituellement) ce référentiel va au-delà des critères classiques, et tient compte notamment des actions des campings concourant à la biodiversité :

 

·Consommation d’eau sur site et en cycle de vie

Consommation d’énergies

Epuisement des ressources

Quantité de déchets

Impacts sur le changement climatique (CO²)

Coûts

Quantité de produits biologiques et éco labélisés

 

Quelques exemples d’actions menées en faveur de la biodiversité par les campings :

-          pose nichoirs à oiseaux,

-          travail avec la LPO

-          politique Zéro phyto pour l’entretien des espaces verts ….

 

 

2ème étape : accompagnement des 13 campings  (2020-2022)

 

L’audit a permis de faire une photographie à l’instant T de la gestion écoresponsable de chaque camping, et de proposer un plan d’actions à court et moyen terme, afin qu’elle soit plus respectueuse de l’homme et de la nature en limitant l’impact sur le changement climatique.

 

Un accompagnement individuel est proposé. Au bout de 2 années de suivi, l’étiquette sera recalculée avec  une nouvelle note conforme aux progrès réalisés.

 

 

3ème étape : le retour de l’ADEME

 

Le Département et ses partenaires sont désormais dans l’attente du retour de l’ADEME sur la validation du référentiel. Si ce dernier est validé, il sera mis à la disposition de tous les campings de France, sachant qu’il restera toujours facultatif.

Hérault - Le Département présente une expérimentation inédite pour un Tourisme Durable

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI