Béziers - 13 mois de prison pour violences sur un surveillant pénitentiaire, recel et escroquerie

Béziers - 13 mois de prison pour violences sur un surveillant pénitentiaire, recel et escroquerie

Béziers - 13 mois de prison pour violences sur un surveillant pénitentiaire, recel et escroquerie

Par Source parquet de Béziers, le 05 Novembre 2021

Partager

A l’audience du 27 octobre 2021, le tribunal correctionnel de Béziers a condamné un homme, âgé de 22 ans et demeurant à Béziers, à 13 mois d’emprisonnement avec mandat dépôt pour des faits de violence à l’encontre d’un surveillant pénitentiaire, recels et escroquerie.

 

Il avait été placé en garde à vue le 13 octobre 2021 par le commissariat de police de Béziers après avoir été identifié, sur les images de vidéosurveillance d’un commerce, comme étant l’utilisateur d’une carte bancaire qui avait été dérobée dans une rue de Béziers le 7 octobre 2021 dans le sac à main d’une femme âgée de 70 ans. Il avait reconnu avoir utilisé la carte bancaire volée mais avait réfuté être l’auteur du vol, expliquant que la carte lui avait remise par un ami.

Il niait par ailleurs son implication dans le vol d’un véhicule commis le 2 mars 2019  et sur lequel son ADN avait été retrouvé.

Enfin, il avait porté des coups de poing au visage d’un surveillant du centre pénitentiaire de Béziers le 27 avril 2021 alors qu’il était placé en détention provisoire pour des faits de violences conjugales, faits pour lesquels il avait été ensuite condamné à 9 mois d’emprisonnement dont 6 mois assortis d’un sursis probatoire. Outre cette condamnation, il avait déjà été condamné à deux reprises en 2020 pour des faits d’usage de produits stupéfiants.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI