Hérault - Le Département à la conférence régionale de prévention et de lutte contre la pauvreté

Hérault - Le Département à la conférence régionale de prévention et de lutte contre la pauvreté

Hérault - Le Département à la conférence régionale de prévention et de lutte contre la pauvreté

Par Département de l'Hérault, le 31 Octobre 2021

Partager

Jeudi 28 octobre à Albi, l’Etat et les collectivités se réuniront pour faire le bilan sur la stratégie régionale de prévention et de lutte contre la pauvreté. En créant des dispositifs inédits, le Département de l’Hérault a été l’un des plus innovants en la matière. Zoom sur 7 avancées qui seront présentées à l’occasion de cet événement.  

Aider les familles monoparentales à bien se loger

Le Département expérimente deux actions, en collaboration avec la CAF de l’Hérault et la DDTES, afin de soutenir les familles monoparentales dans l’accès ou le maintien dans le logement.

La première permet de développer une offre de logement dans le parc social sous l’angle du logement « choisi » : le logement est recherché en fonction de la demande de la personne ; le travail d’accompagnement de l’opérateur démarre en amont de l’entrée dans les lieux, l’accompagnement est ajusté à chaque situation, les référents sociaux du territoire restent identiques. Les moyens consacrés permettent de proposer un bail glissant à des ménages fragiles qui auraient dû être orientés vers d’autres dispositifs.

La seconde action vient renforcer la prévention des expulsions en tout début de procédure dans le parc privé ou public. Il s’agit de mesures destinées à des familles non connues du service social confrontées à un impayé de loyer en tout début de procédure d’expulsion. L‘accompagnement social se conduit sous forme d ‘ « aller vers » afin d’entrer en contact avec le ménage, recueillir son adhésion, déterminer les orientations à mobiliser en informant sur les dispositifs et orienter le cas échéant vers les services sociaux pour la poursuite du suivi.

Favoriser le lien entre les parents et les jeunes enfants

La période de 0 à 3 ans est une période cruciale pour le développement d’un enfant. Pour accompagner des familles vulnérables, parents isolés ou en couple, à identifier les besoins physiologiques et psychologiques de leurs bébés, le Département a mis en place le dispositif d’appui parental. Une dizaine de puéricultrices dédiées accompagnent près de 80 familles du Montpéllierain et du Lunellois avec l’objectif de développer et mettre en valeur leurs compétences parentales.

Ce suivi soutenu s’effectue par des entrevues au minimum 2 fois par semaine, et plus si nécessaire, au domicile ou à l’extérieur comme au parc. Les puéricultrices sont en contact constant avec les familles et disponibles pour répondre à toutes les questions. Pour faire face à toutes les situations complexes et pour réussir à prendre le recul nécessaire, elles sont supervisées par des psychologues. Des ateliers collectifs sont proposés : chant, massages ou séances de bébés nageurs.

Cet appui permet aux familles d’accueillir leur enfant dans de bonnes conditions et d’éviter une éventuelle mise sous protection. Le dispositif devrait s’étendre au Biterrois début 2022.

Améliorer l’accès aux droits

Le Département mène un projet visant à harmoniser l’accueil social dans tout l’Hérault. Les CCAS, les Missions locales, les maisons France Services, les associations qui mènent des actions en faveur des publics en difficulté, les organismes de sécurité sociale (CAF, MSA, CPAM, CARSAT…), Pôle emploi et bien sûr les Maisons départementales des solidarités et les services territoriaux des solidarités constituent des réseaux professionnels dont la mission est de développer dans chaque organisme une qualité d’écoute et une orientation vers le bon interlocuteur qui proposera l’accompagnement adéquat en fonction des difficultés rencontrées. Un Comité de pilotage départemental de l’action sociale coordonne ces objectifs.

Des formations seront proposées à l’ensemble des travailleurs sociaux et agents d’accueil pour garantir un socle commun de connaissances sur les aides mobilisables. Ces formations prennent en compte les singularités de 21 bassins de vie, pour répondre de la façon la plus efficace aux Héraultais.

Lutter contre la prostitution des mineurs et des jeunes majeurs issus de l’aide sociale à l’enfance

Contre le phénomène prostitutionnel, le Département s’engage pour protéger les mineurs et jeunes majeurs avec l’association l’Amicale du Nid et les services de l’Etat. Il s’agit de fournir un appui professionnel aux agents des Services territoriaux, enfance et famille et des solidarités, des Maisons d'Enfants à Caractère Social et du Foyer départemental de l’enfance.

Première étape : les former à repérer les signes de prostitution comme les fugues ou disparitions parfois associées. Ensuite, le Département favorisera la mise en relation de ces jeunes avec l’association l’Amicale du Nid qui pourra les sensibiliser aux risques et les accompagner à sortir de ce phénomène d’emprise.

Créer une plateforme pour favoriser une insertion sociale et professionnelle rapide

Ce dispositif expérimental et novateur, impulsé par le Département en collaboration avec la CAF de l’Hérault, a été mis en place sur le territoire de l’agglomération de Béziers en 2018 et généralisé à l’ensemble du département héraultais en 2020. Son objectif est d’accélérer le parcours des nouveaux bénéficiaires du RSA pour favoriser une insertion professionnelle et sociale rapide.

Exit les intervenants multiples et les délais toujours trop longs ! La plateforme permet de rapprocher considérablement l’instruction de la demande de RSA, l’ouverture du droit au RSA, la contractualisation et la prise du premier rendez-vous pour débuter le parcours d’insertion, lors d’un entretien réalisé par la CAF. Depuis 2018, il a été constaté une réduction notable des délais de mise en parcours (de 140 à 44 jours en moyenne) et un effet très positif sur la sortie du dispositif.

La plateforme orientation a été remarquée au niveau national comme étant une des modalités qui améliorent l’entrée dans le dispositif et qui dynamisent la mise en parcours des bénéficiaires du RSA.

Mener des partenariats avec des entreprises pour plus d’inclusion

Le Département a développé des partenariats actifs avec l’ensemble des têtes de réseaux des organisations professionnelles et des représentants d’employeurs ; Il s’est notamment associé avec Pôle Emploi et a signé une convention avec le MEDEF Hérault pour mettre en relation directe les entreprises avec les bénéficiaires du RSA et ainsi favoriser leur retour à l’emploi.

Ces rencontres offrent aux chercheurs d'emploi l’occasion de témoigner de leur motivation auprès de recruteurs. Elles leur permettent de découvrir concrètement de nouveaux métiers, et les conditions de travail proposées. Mais également de reprendre contact avec le monde professionnel.

Côté employeur ces temps de rencontre permettent de présenter et valoriser leurs métiers, et de rencontrer de possibles candidats. Ces visites donnent également une autre image du bénéficiaire du RSA, car nombreuses sont les personnes motivées, qualifiées, qui ont eu des accidents de parcours.

Une visite a déjà eu lieu en septembre 2020 dans les locaux de Leclerc Montimaran à Béziers, qui a permis 4 embauches. Les visites ont dû être suspendues pendant la crise sanitaire mais elles ont repris à partir de septembre 2021 à raison de 1 par mois, et rassemblent en moyenne 10 à 15 bénéficiaires par rencontre.

Associer les bénéficiaires du RSA à l’élaboration des politiques d’insertion

Au sein de plusieurs instances, les bénéficiaires du RSA participent aux débats et émettent des avis sur les situations présentées. Ils font des propositions pour améliorer l’offre d’insertion.

171 idées ont ainsi été retenues comme un petit guide pour encourager la mobilité intitulé «Comment se déplacer sans trop dépenser », un court métrage pour lutter contre les préjugés et les représentations, la reconnaissance d’engagement bénévole dans le parcours d’insertion. Ils sont aussi consultés pour l’élaboration de projets, l’évaluation d’actions, la relecture de supports d’informations comme le Guide de l’insertion et du RSA, à destination du grand public.

 

Photo d'illustration

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI