Béziers - Recours en justice contre l'interdiction de manifester : le COLBAC a gagné

Béziers - Recours en justice contre l'interdiction de manifester : le COLBAC a gagné

Béziers - Recours en justice contre l'interdiction de manifester : le COLBAC a gagné

Par Colbac Anti Corrida Béziers, le 21 Octobre 2021

Partager

Montpellier et Béziers : La justice a donné raison aux anti corrida du COLBAC (Comité de Liaison Biterrois pour l'Abolition de la Corrida) et a ordonné au préfet de l’Hérault de laisser se dérouler les manifestations qu’ils avaient prévues lors des Journées Taurines de Béziers. 

L’arrêté préfectoral en date du 15 octobre 2021 qui interdisait aux opposants à la tauromachie de manifester à moins de 500 mètre des arènes et à moins de 300 mètres du théâtre municipal à l’occasion des évènements des Journées Taurines de Béziers a été suspendu ce mercredi 20 octobre par le tribunal administratif de Montpellier, selon la procédure du référé-liberté. Il est précisé par le préfet que l'interdiction a été préalablement demandée par la Ville de Béziers et par la Fédération des clubs taurins de la ville.

Dans son ordonnance, le Juge a estimé que « le préfet de l’Hérault a porté une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de manifester et à la liberté d’expression qui constituent des libertés fondamentales. »  C’est Me Hélène Thouy, avocate au barreau de Bordeaux et par ailleurs co fondatrice du Parti animaliste et candidate à l’élection présidentielle 2022, qui a plaidé le recours déposé par le COLBAC.

« Nous sommes heureux que la justice ait reconnu notre droit légitime à manifester devant les arènes, au moment où se déroulera une corrida » se félicite Sophie Maffre-Baugé, présidente du COLBAC. « Repoussée à un demi kilomètre des arènes, notre action de protestation silencieuse et en petit nombre contre la barbarie des corridas, perdait tout son sens et son intérêt. »

Les manifestations du COLBAC ont pour objectif de montrer la cruauté qui est infligée aux taureaux lors des corridas et d’interpeller l’opinion biterroise sur ces spectacles de maltraitance animale extrêmes.

Plus d'infos au sujet de la manifestation : https://colbac.info/


Photo : Devant le TA de Montpellier, de gauche à droite : Sophie Maffre-Baugé présidente du COLBAC, Me Hélène Thouy avocate et cofondatrice du Parti animaliste et Vincent Rivet-Martel du Rassemblement Eco Citoyen. 

Béziers - Recours en justice contre l'interdiction de manifester : le COLBAC a gagné

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI