Agde - Refus d'obtempérer : prison ferme pour le conducteur et le passager à Agde !

Agde - Refus d'obtempérer : prison ferme pour le conducteur et le passager à Agde !

Agde - Refus d'obtempérer : prison ferme pour le conducteur et le passager à Agde !

Par Source parquet de Béziers, le 21 Octobre 2021

Partager

Le 16 octobre 2021 en milieu de journée, des agents de la BAC du commissariat d’Agde prenaient en chasse un véhicule qui venait de manquer de percuter un autre automobiliste et qui s'enfuyait à vive allure  à la vue des policiers, dépassant plusieurs véhicules et frôlant des piétons, parmi lesquelles des enfants et une poussette.

Bloqué dans la circulation, le conducteur était interpellé pendant que son passager prenait la fuite en courant avant d'être interpellé à son tour, caché dans les sous-sols de l’ancien sémaphore du mont Saint-Loup à Agde.

Le passager détenait un morceau de résine de cannabis.

Il parvenait à s'enfuir de nouveau lors de son transport à l'hôpital, après avoir donné un coup d’épaule à deux policiers, les faisant chuter au sol. Il était de nouveau retrouvé dissimulé dans une villa et il résistait à son interpellation, insultant et proférant des menaces de mort à l'encontre des policiers.

 

Au cours de sa garde à vue, le conducteur expliquait avoir tenté d’échapper au contrôle de police car son ami était interdit de séjour sur la commune d’Agde et risquait de retourner en prison. Le passager confirmait qu’il avait demandé à son ami de prendre la fuite mais il contestait avoir agressé, insulté et menacé les forces de l'ordre.

 

Le parquet de Béziers décidait de les faire juger le 18 octobre 2021 en comparution immédiate.

Le tribunal correctionnel condamnait le conducteur à 18 mois d’emprisonnement dont 9 mois assortis d’un sursis probatoire avec mandat de dépôt pour refus d’obtempérer avec mise en danger délibérée, en récidive. Il avait déjà été condamné à 7 reprises entre 2014 et 2020, notamment pour des faits de violences et de rébellion.

Le passager était condamné à 2 ans d’emprisonnement avec mandat dépôt pour évasion par violence, rébellion, usage de stupéfiants, complicité du refus d’obtempérer aggravé, outrages et menaces de mort à l’encontre d’une personne dépositaire de l’autorité publique. En récidive, il avait déjà été condamné à 15 reprises entre 2015 et 2020.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI