Hérault - Le Département de l'Hérault primé pour son plan routes et biodiversité

Hérault - Le Département de l'Hérault primé pour son plan routes et biodiversité

Hérault - Le Département de l'Hérault primé pour son plan routes et biodiversité

Par Département de l'Hérault, le 12 Octobre 2021

Partager

L’Institut des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité* a récompensé le Département, en lui décernant le 1er prix pour le plan routes et biodiversité dans la catégorie « sensibilisation – communication ».

 

Ce prix identifie et récompense les meilleurs projets de préservation, de restauration et de valorisation des écosystèmes, de la biodiversité et du paysage, réalisés en France ou à l'international, par les acteurs impliqués dans la conception, la construction, la gestion, l'entretien et l'exploitation des infrastructures de mobilité.

 

Le Département a présenté son plan routes et biodiversité qui se décline en 34 actions concrètes, mesurables et adaptées pour réduire l’impact des routes sur la nature et la biodiversité en protégeant :

  • les espèces terrestres (lézards, oiseaux, écureuils, insectes, plantes…) : mettre en place des clôtures, des corridors écologiques, fauchage raisonné, zéro pesticide, sécuriser les zones de collisions, création de coins nature, plantation d’arbres et de haies…
  • les espèces aquatiques (amphibiens, poissons…) : adapter les bassins de rétention, aménager des ponts pour la circulation des poissons, renaturer les cours d’eau, les zones humides, nettoyer les déchets avant qu’ils ne polluent les rivières et la mer.
  • les espèces nocturnes comme la chauve-souris : réduire la pollution lumineuse, préserver leur présence dans les ponts, les murs, les arbres d’alignement, créer des corridors écologiques.

 

Il s’agit aussi de mettre en place un management environnemental pour former les agents, réaliser des inventaires sur la faune et la flore, sensibiliser les Héraultais, innover avec de nouveaux procédés dans les chantiers routiers.

 

Le jury du concours a apprécié la vision stratégique du Département qui a développé une autre manière d’aménager le territoire et d’organiser les mobilités, en utilisant des routes réconciliées avec la nature. Le jury de l’IDRRIM a fait le choix de récompenser ce travail de fond par le 1er prix décerné lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le 4 octobre à Rennes.

*L’IDRRIM est un institut national qui fédère l’ensemble des acteurs de la filière « route » : administrations de l’Etat et des collectivités locales, entreprises, bureau d’études, maitres d’ouvrages, service techniques centraux...

 

Un engagement fort pour des routes durables

 

Avec 4 500 km de routes départementales, le Département est un acteur de premier plan en termes de mobilités et d’infrastructures routières. Il développe un réseau cohérent, qui répond aux demandes des citoyens et aux enjeux climatiques et écologiques.

 

Le Département a multiplié ces dernières années les actions écologiques. Aux abords des routes, tout est mis en oeuvre pour le maintien de la biodiversité : zéro phyto, fauchage raisonné, plantation d’arbres et aménagements paysagers le long des RD, opération de sensibilisation Stop aux déchets, écuroducs, nichoirs, hôtels à insectes… Le planning des travaux est toujours étudié pour limiter l’impact sur l’environnement.

 

Point d’orgue de cette politique, l’Assemblée départementale a adopté le 10 mai dernier le plan routes et biodiversité. Cet outil permet d’aborder la conception, l’entretien et l’exploitation des routes départementales en tenant compte des différents milieux naturels à chaque étape d’intervention. 34 actions concrètes permettent de réduire l’impact des routes sur les milieux naturels et les espèces terrestres, aquatiques et nocturnes.

 

A la pointe de l’innovation routière, le Département expérimente sur ses chaussées des enrobés recyclés ou végétaux, posés à froid pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. A Montady, la traverse ainsi aménagée s’éclaire à l’approche d’une voiture, ce qui permet de réduire de plus de 50% la consommation électrique. A Olonzac, c’est un parking qui permet de récupérer et stocker l’énergie générée par le rayonnement solaire sur des enrobés.

 

Pour mettre le cap sur les mobilités douces, le Département accompagne et encourage chaque personne qui souhaite agir en modifiant ses habitudes de transport. Prêt de vélos, subvention et aide à l’acquisition d’un VAE, équipement et développement des pistes cyclables, mise en place du réseau de covoiturage RéZopouce… Chaque coup de pédale donné est une avancée pour une planète en meilleure santé !

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI