Béziers - 4 et 5 ans de prison pour extorsions et agressions sexuelles !

Béziers - 4 et 5 ans de prison pour extorsions et agressions sexuelles !

Béziers - 4 et 5 ans de prison pour extorsions et agressions sexuelles !

Par Source parquet de Béziers, le 26 Septembre 2021

Partager

A l’audience de comparution immédiate du 22 septembre 2021, le tribunal correctionnel de Béziers a condamné deux hommes pour des faits d’extorsions en récidive et d’agressions sexuelles.

 

4 et 5 ans de prison pour extorsions et agressions sexuelles à la suite d'un rendez-vous homosexuel

 

Le 27 juillet 2021, un homme de 35 ans déposait plainte à la gendarmerie de Bédarieux expliquant qu’il avait convenu avec un homme, via un site de rencontres, d’une relation homosexuelle le 4 juillet 2021. Trois individus se présentaient au rendez-vous et l’accompagnaient dans un squat à Le Bousquet d’Orb (34) avant de le laisser seul avec le plus jeune d'entre eux âgé de 17 ans. Le plaignant expliquait avoir posé la main sur l’épaule de ce dernier car il le sentait stresser, mais celui-ci s’en allait précipitamment pour alerter les deux autres individus, respectivement âgés de 24 et 28 ans qui revenaient en accusant le plaignant d'attouchements sexuels sur un mineur prétendument âgé de 15 ans. Ceux-ci l'auraient alors menacé en lui demandant de l'argent. L'homme de 24 ans l'aurait également obligé à lui pratiquer une fellation. Après plusieurs vaines tentatives de retrait d'argent à des distributeurs de billets, y compris à Béziers, les trois individus lui auraient dérobé à son domicile de Bédarieux plusieurs consoles de jeux et un téléviseur. Dans les jours suivants, les deux hommes les plus âgés l'auraient forcé, à plusieurs reprises, à retirer de l’argent et à leur remettre pour un préjudice total de 3 410 euros. L’homme de 28 ans l’aurait également forcé à lui pratiquer à son tour une fellation au cours de la nuit du 26 au 27 juillet 2021. Le lendemain, il l’aurait forcé à la conduire à Saint-Raphaël (83) et à lui payer une nuit d’hôtel.

 

Les nombreuses investigations menées par les militaires de la brigade des recherches de Béziers et de la communauté de brigades de Bédarieux permettaient d'identifier puis d’interpeller et placer en garde à vue les trois suspects le 9 août 2021.

 

Le mineur de 17 ans finissait par confirmer en grande partie les déclarations du plaignant, tout en accusant celui-ci de lui avoir mis la main sur le sexe lors du rendez-vous initial, et pas seulement sur l'épaule. Il expliquait que l'objectif était de le piéger pour lui soutirer de l’argent.

 

Les deux majeurs reconnaissaient seulement avoir pris de l’argent à la victime ainsi que le matériel à son domicile mais sans violence ni menace, affirmant qu'il s’agissait d’un accord entre eux pour ne pas divulguer les attouchements que la victime aurait commis sur le mineur. L'homme de 24 ans reconnaissait que le plaignant lui avait seulement caressé le sexe pendant quelques minutes le 4 juillet, mais sans aucune contrainte. L'homme de 28 ans contestait quant à lui tout acte sexuel.

 

Les deux majeurs étaient déférés devant le parquet de Béziers le 11 août 2021 et placés en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention. L’homme de 28 ans avait déjà été condamné à 10 reprises notamment pour des faits de violences et de menaces de mort. Celui de de 24 ans avait déjà fait l’objet de 7 condamnations notamment pour des faits d’extorsions et vols aggravés.

 

Le 22 septembre 2021, ils étaient tous les deux condamnés pour l'ensemble des faits à 4 ans d’emprisonnement avec maintien en détention. L’homme de 28 ans se voyait au surplus révoqué un sursis d'un an d'emprisonnement.

 

Le mineur est quant à lui convoqué devant le juge des enfants le 10 octobre 2021 pour son éventuelle mise en examen du chef d'extorsion.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI