Cap d'Agde - Pas de vacances pour le marché de l'immobilier, vraiment ?

Cap d'Agde - Pas de vacances pour le marché de l'immobilier, vraiment ?

Cap d'Agde - Pas de vacances pour le marché de l'immobilier, vraiment ?

Par réseau immobilier Optimhome, le 12 Août 2021

Partager

Pas de vacances pour le marché de l'immobilier, vraiment ?

Le marché immobilier, extrêmement dynamique depuis plusieurs mois, est-il lui aussi en pause en ce mois d’août ?  
 

Les acquéreurs potentiels profitent-ils de leurs séjours dans les zones touristiques pour prospecter des biens et même acheter des résidences secondaires ? Les grandes tendances de ces derniers mois sont-elles confortées par la saison estivale ?
 

Focus sur l’état du marché immobilier dans deux zones très fréquentées par les vacanciers : Barcarès (66) et le Cap d’Agde (34).

 

Au Cap d’Agde, la demande sur le marché de la vente qui a augmenté de 20% en un an reste très forte durant la période estivale. Néanmoins sur le terrain, la location saisonnière est sans surprise la grande tendance de l’été. Alexia Thierry, conseillère mandataire du réseau Optimhome, constate un ralentissement des visites et donc des transactions : « Tous les logements sont loués en haute saison, les visites ne sont donc pas possibles car les locataires n’acceptent pas que des visites aient lieu pendant leur séjour. » Il existe un décalage entre la demande, les offres et les visites qui diminuent naturellement durant l’été car le taux d’occupation des biens est à son maximum. Cette période de vacances s’apparente à une parenthèse car en dehors de celle-ci « tout se vend très vite, les maisons secondaires, les appartements en copropriété ». L’experte en immobilier se tient prête pour la reprise attendue pour le mois de septembre lorsque les logements seront à nouveau inoccupés. Globalement, la demande est bien plus marquée que lors les années précédentes « sans covid », ce qui confirme l’engouement des acquéreurs pour l’investissement locatif ou immobilier suite à la pandémie.
 

Dans la ville de Barcarès, jalonnée à 85% de résidences secondaires, l’accalmie du marché est notable et le tourisme immobilier se fait davantage l’hiver ou au Printemps qui été marqué par « une très forte activité » selon Yannick Suiveng, conseiller mandataire du réseau Optimhome « les acquéreurs de l’hiver et du Printemps cherchent réellement pour l’été qui suit » note-t-il. Les demandes sont moins fréquentes et les rares visites s’effectuent le samedi entre le départ et l’arrivée de locataires. Le conseiller en immobilier, de par son expérience et sa connaissance du marché local et de ses tendances, avait prévu un stock de biens (majoritairement des petits appartements) afin de les proposer aux vacanciers durant l’été mais il a été surpris de l’écouler dès le Printemps. Cet empressement des acquéreurs souligne leur envie de pouvoir profiter de leurs biens ou de la rentabilité de leur investissement locatif durant la haute saison.

 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI