Béziers - Vente de cannabis à Béziers : 2 ans de prison pour un jeune homme de 18 ans

Béziers - Vente de cannabis à Béziers : 2 ans de prison pour un jeune homme de 18 ans

Béziers - Vente de cannabis à Béziers : 2 ans de prison pour un jeune homme de 18 ans

Par Source parquet de Béziers, le 14 Août 2021

Partager

Vente de cannabis à Béziers : 2 ans de prison pour un jeune homme de 18 ans.

A l’audience du 10 août 2021, le tribunal correctionnel de Béziers a condamné un homme âgé de 18 ans, domicilié à Béziers, à une peine de 18 mois d’emprisonnement dont 6 mois assortis d’un sursis probatoire pendant 2 ans avec maintien en détention pour des faits de trafic de stupéfiants et de refus de remettre aux autorités judiciaires le code déverrouillage de son téléphone. Le tribunal a également prononcé 6 mois d'emprisonnement supplémentaire en révocation d’un précédent sursis prononcé par le tribunal pour enfant de Béziers en janvier 2021, déjà pour des infractions à la législation sur la stupéfiants.

 

Il avait été interpellé le 15 juillet 2021 à son domicile, à Béziers, en compagnie d’un mineur alors que son logement avait été identifié comme étant un point de deal suite à une surveillance mise en place par les policiers du commissariat de Béziers qui avait conduit, le même jour, à l’interpellation d’un acheteur venu s’approvisionner en produits stupéfiants.

 

La perquisition du logement avait permis de découvrir 87 grammes de résine de cannabis dans la cuvette des sanitaires, des sachets pouvant servir à les conditionner ainsi qu’une balance.

 

Placé en garde à vue, le mise en cause avait expliqué aux policiers que le cannabis appartenait au mineur qu’il logeait, ce que ce dernier confirmait. Il reconnaissait cependant en consommer et revendre une partie de ses achats pour financer sa consommation. Il refusait en outre de donner aux enquêteurs le code de déverrouillage de son téléphone portable. Parvenant tout de même à accéder aux données contenues dans l’appareil, les enquêteurs découvraient plusieurs photographies de l’intéressé avec de la résine de cannabis conditionnée.

 

À l'issue de sa garde à vue, il avait été présenté au parquet le 16 juillet 2021 puis placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention dans l'attente de son procès en comparution immédiate.

 

Il avait déjà été condamné à deux reprises alors qu’il était encore mineur, pour des infractions à la législation sur les stupéfiants.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI