Vias - 18 mois d'emprisonnement et mandat de dépôt pour un refus d'obtempérer avec mise en danger

Vias - 18 mois d'emprisonnement et mandat de dépôt pour un refus d'obtempérer avec mise en danger

Vias - 18 mois d'emprisonnement et mandat de dépôt pour un refus d'obtempérer avec mise en danger

Par Source parquet de Béziers, le 16 Juillet 2021

Partager

18 mois d'emprisonnement et mandat de dépôt pour un refus d'obtempérer avec mise en danger à VIAS.

À l'audience de comparutions immédiates du 7 juillet 2021, le tribunal correctionnel de Béziers a condamné un homme de 26 ans, domicilié dans le Tarn, père de trois jeunes enfants et exerçant la profession de maçon, à 18 mois d'emprisonnement et l'interdiction de conduire tout véhicule à moteur pendant un an. Le tribunal a également décerné à son encontre mandat de dépôt.

Il avait été présenté le matin même au parquet de Béziers à l'issue de sa garde à vue diligentée par les gendarmes de la communauté de brigade de MARSEILLAN. L'homme avait été difficilement interpellé à 23h55 le 5 juillet 2021 par la police municipale de VIAS (34) à l'issue d'une course poursuite au cours de laquelle le conducteur d'un véhicule Renault CLIO avait conduit très dangereusement, après avoir démarré en trombe devant les policiers municipaux à hauteur du camping des Salisses. Après avoir heurté un trottoir, le véhicule s'immobilisait dans un rond-point permettant l'interpellation de son conducteur qui refusait d'ouvrir la portière, obligeant les policiers municipaux à briser une vitre pour l'empêcher de repartir.

Après avoir accusé son passager d'être le conducteur du véhicule, l'homme placé en garde à vue finissait par reconnaître les faits. Il présentait un taux d'alcool de 0,58 mg par litre d'air expiré, étant en récidive légale pour avoir déjà été condamné l'an dernier pour des faits similaires.

Il était poursuivi des chefs de rébellion, conduite sans permis en récidive, conduite en état alcoolique en récidive et refus d'obtempérer aggravé par la mise en danger délibérée d'autrui. Il avait déjà été condamné à cinq reprises depuis 2014, essentiellement pour des vols et des conduites sans permis.

Il était venu en vacances dans un camping de VIAS.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI