Béziers - Question - Sur la politique de sûreté des emprises et du réseau SNCF.

Béziers - Question - Sur la politique de sûreté des emprises et du réseau SNCF.

Béziers - Question - Sur la politique de sûreté des emprises et du réseau SNCF.

Par Emmanuelle Ménard - Députée de la 6e circonscription de l’Hérault., le 17 Juin 2021

Partager

Question écrite de Madame Emmanuelle Ménard, Député de la 6e circonscription de l’Hérault, d'adresser à Monsieur le ministre délégué en charge des transports concernant la politique de sûreté des emprises et du réseau SNCF et notamment de la gare de Béziers.

QE – Politique de Sûreté de la Gare SNCF de Béziers.

Madame Emmanuelle Ménard attire l'attention de Monsieur le ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports, sur la sécurité dans les gares SNCF et notamment celle de Béziers. Si, depuis 1939, la Sûreté Ferroviaire (dite SUGE) est chargée de lutter contre l’insécurité dans les emprises ferroviaires de la SNCF (trains, gares, etc.), les effectifs actuels de ce service, qui compte environ 3 000 agents répartis sur tout le territoire national, ne peuvent suffire à assurer la sécurité de tous les usagers et notamment dans les gares.

Ainsi, c’est de plus en plus souvent des entreprises de gardiennage privées qui assurent la sécurité dans les espaces ouverts au public.

A Béziers, un seul maître-chien est présent de 12 heures à minuit sur le site. Personne le reste du temps.

ll semble que l’appel beaucoup plus systématique aux forces de l’ordre (Gendarmerie, Polices nationale et municipale) dont les interventions sont « gratuites » se généralise sur l’ensemble du réseau et dans les gares.

La Police municipale de Béziers a ainsi effectué plus de 400 interventions en 2020 et 180 durant les cinq premiers mois de l’année 2021 pour, généralement, des actes d’incivilité et des insultes à l’encontre du personnel de la SNCF et des autres sociétés intervenantes.

Des faits qui peuvent également s’avérer plus graves comme le 18 mai dernier quand deux agents de la SNCF ont été violemment agressés par un usager sur un quai de la gare après qu’il lui a été demandé de porter un masque de protection.

Aussi, Madame Emmanuelle Ménard demande à monsieur le ministre des Transports les mesures qu’il entend prendre pour assurer la sûreté des usagers dans la gare de Béziers et d’une manière plus générale sur l’emprise de la SNCF dans les années à venir.

Emmanuelle Ménard - Députée de la 6e circonscription de l’Hérault. (17-06-21)

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI