Sète - Boulevard de Verdun, la guerre de tranchées politique

Sète - Boulevard de Verdun, la guerre de tranchées politique

Sète - Boulevard de Verdun, la guerre de tranchées politique

Par Sébastien Pacull, le 25 Mai 2021

Partager

Boulevard de Verdun, la guerre de tranchées politique

Au lendemain de notre déclaration de candidature pour les élections départementales, durant laquelle nous avions soulevé les problèmes du Boulevard de Verdun, Véronique Calueba affirmait que cet axe n’était pas à la charge du département. Nous découvrons avec surprise qu’aujourd’hui, dans les lignes du Singulier, cette même personne nous explique que le département a bien la charge du Boulevard de Verdun en sa qualité de morceau de la Route Départementale 2.

Mais de qui se moque-t-on ? Ce revirement est-il dû à une méconnaissance des dossiers ? Est-ce un changement de stratégie de campagne ? Est-ce l’aveu d’un mensonge ?

Dans cette affaire, nous avons maintenant deux certitudes. La première est qu’en quelques semaines la candidate d’extrême gauche varie dans ses propos et ses positions sans état d’âme. La seconde est que lors des départementales de 2015 elle promettait déjà de résoudre la situation de cet axe de circulation. Six ans après, nous constatons que rien n’a été fait.

À quoi sont donc dus ces multiples blocages qui empêchent une bonne fois pour toutes d’améliorer le quotidien des Sétoises et des Sétois ?

La réponse est simple, c’est que dans cette affaire nous sommes plus proches de la bataille de Verdun que du boulevard. Car c’est une véritable guerre de tranchées politique à laquelle se livre depuis des années l’extrême gauche qui représente le canton de Sète au sein du département. Cela en ne voulant pas travailler avec des élus qui n’ont pas la même couleur politique que la leur.

Résultat de cette opposition stérile, des travaux prévus entre le 25 mai et le 25 juin 2021, de nuit, entre 22 et 6 heures. Si ces dates n’étaient pas si proches des élections, cette annonce serait comique. Aujourd’hui, elle a un caractère dramatique, car la seule avancée que nous aurons eue en six ans c’est un coup de goudron qui s’apparente à un coup de balai pour cacher la poussière sous le tapis.

Les 20 et 27 juin prochains, il est plus que temps que cet affrontement cesse, qu’enfin tous se mettent autour de la table sans considération politiciennes pour trouver une solution. Il en va du bien être des Sétoises et des Sétois. C’est la base de notre engagement, remettre Sète au cœur de l’Hérault en recréant des liens ainsi qu’une relation de travail constructive et apaisée entre tous les pouvoirs publics.   

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI