Sérignan - Après cette longue pause forcée, le musée peut accueillir de nouveau du public.

Sérignan - Après cette longue pause forcée, le musée peut accueillir de nouveau du public.

Sérignan - Après cette longue pause forcée, le musée peut accueillir de nouveau du public.

Par Ville de Sérignan, le 21 Mai 2021

Partager

LES EXPOSITIONS ESSENTIELLES DU MRAC

Après cette longue pause forcée, le musée peut accueillir à nouveau le public. L’occasion de (re)découvrir les expositions « La vie dans l’espace » et « Distance ardente ». Ouvert du mardi au vendredi 10-18h et le week-end 13-18h. Horaires d'été juillet et août : ouvert du mardi au vendredi 11-19h et le week-end 13-19h. Fermé le lundi et les jours fériés.

Le nouvel accrochage des collections « La vie dans l’espace » offre au public une expérience inédite dans l’art contemporain. La commissaire d’exposition Jill Gasparina a fait preuve d’une grande originalité et liberté en proposant un cheminement conçu comme un voyage spatial. Loin de l’habituel « cube blanc » peu engageant et des œuvres parfois difficiles à appréhender, « la vie dans l’espace » opte pour l’immersion, le choc esthétique et une scénarisation au service de la collection. L’exposition s’approprie le lieu, chaque salle dispose d’une ambiance, d’une couleur et parfois même d’une texture sonore pour offrir un parcours complet du décollage à l’atterrissage. Une salle regroupe des œuvres réalisées spécifiquement à Sérignan, valorisant le territoire et les liens que les artistes ont pu développer avec notre commune.

L’exposition « Distance ardente » rassemble les œuvres de 11 artistes et nous offre une lecture nécessaire des liens, des tensions entre le continent Africain et Européen. Le point de départ de l’exposition est historique car l’apaisement ne pourra venir que d’une reconnaissance du rôle prépondérant de l’Afrique dans la construction et le développement du continent Européen. Ce devoir de mémoire doit faire l’objet d’une introspection sur notre rapport à l’étranger, à l’émigré et notre conditionnement véhiculé par les clichés, la peur et l’ignorance. L’art est un révélateur, il nous confronte à la complexité de nos sentiments, c’est un miroir tendu qui reflète nos contradictions, nos espoirs et nos peines. Au-delà des rapports vertigineux entre l’Afrique et l’Europe, « Distance ardente » pose la question de notre humanité. Notre capacité de création ne serait-elle pas la réponse universelle à ce qui fait de nous des Hommes ?

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI