Bessan - Entretien avec Ninou Chelala, nouvelle directrice de la maison de retraite de Bessan

Bessan - Entretien avec Ninou Chelala, nouvelle directrice de la maison de retraite de Bessan

Bessan - Entretien avec Ninou Chelala, nouvelle directrice de la maison de retraite de Bessan

Par VILLE DE BESSAN, le 12 Mai 2021

Partager

Ninou Chelala est devenue la nouvelle directrice de la maison de retraite (Ehpad) des Jardins des Tuileries de Bessan, propriété de la ville gérée par le centre communal d’action sociale. Rencontre avec cette professionnelle après quelques mois d’action.

 

Vous avez été nommée directrice de la maison de retraite en début d’année. Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre parcours ? Née à Beyrouth, au Liban, je suis arrivée en France avec ma famille à l’âge de 8 ans. J’ai suivi des études d’anthropologie sociale et culturelle à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris, sanctionnées par la publication de mes recherches auprès des personnes albinos en Afrique. Après plusieurs voyages, je me suis installée à Prades en 2010, où j’ai vécu avec ma fille Luna, aujourd’hui âgée de 10 ans. J’ai travaillé dans le secteur social associatif auprès de demandeurs d’asile, réfugiés politiques, mineurs protégés, publics jeunes et adultes en difficultés sociales et professionnelles. En 2018, j’ai intégré l’Ifocas et ai obtenu le Cafdes en 2020. J’ai occupé, pendant ces études, un poste de directrice adjointe dans une Maison d’accueil spécialisée de personnes vieillissantes en situation de handicap psychique.

 

Comment se sont déroulées les premières semaines dans l’établissement ? Ma prise de poste s’effectue dans un contexte sanitaire exceptionnel. L’Ehpad a la chance de n’avoir eu, à ce jour, aucun cas de Covid en son sein. Ma première mission a été de reprendre l’organisation de la première campagne de vaccination. Nous venons de terminer la seconde et les résidents sont aujourd’hui à 80 % vaccinés. L’équipe administrative a également été renouvelée. Cela a eu un impact fort sur l’organisation. Toutes les équipes, soignantes, administratives et logistiques, m’ont réservé un accueil bienveillant ayant largement participé à mon intégration. Enfin, la disponibilité des élus m’a permis de jalonner le chemin en considérant l’importance et la notoriété de cet établissement dans le paysage local.

 

Quelles sont les projets que vous souhaitez mettre en place dans l’avenir ? L’essence de nos métiers dans le secteur social et médico-social est l’accueil et la prise en soin des usagers. À l’Ehpad, les hommes et les femmes qui y vivent sont plus que des usagers, elles en sont les habitant(e)s. Nous, professionnels, œuvrons tous les jours dans leur maison. Dans cette optique, j’ai à cœur de maintenir la prise en soin respectueuse et bientraitante qui existe déjà. Je poserai donc une priorité à entretenir le professionnalisme des équipes. Je conserverai une lignée similaire dans les valeurs et l’éthique de l’accompagnement tracés par mon prédécesseur et la cadre de santé, Emilie Parra-Grandsaigne. Une des autres missions sera de moderniser le système informatique et les outils supports. Grâce aux élus, et notamment à Laurence Thomas, les résidents peuvent désormais être accompagnés aux Jardins Familiaux. L’Ehpad fêtera bientôt ses 20 ans, en espérant que le contexte restrictif soit assoupli, un évènement sera organisé à cette occasion.

 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI