Agde - 3 à 5 ans de prison pour trois trafiquants entre Pézenas et Agde

Agde - 3 à 5 ans de prison pour trois trafiquants entre Pézenas et Agde

Agde - 3 à 5 ans de prison pour trois trafiquants entre Pézenas et Agde

Par Source parquet de Béziers, le 24 Avril 2021

Partager

3 à 5 ans d'emprisonnement pour trois trafiquants de stupéfiants entre Pézenas et Agde (34)

À l'audience de comparutions immédiates du 19 avril 2021, le tribunal correctionnel de Béziers a condamné trois hommes impliqués dans un trafic de stupéfiants démantelé par les gendarmes de la brigade des recherches de Pézenas et de la communauté de brigades de Servian après des investigations diligentées pendant plusieurs mois sous la direction du parquet de Béziers et ayant mobilisé d'importantes moyens humains et techniques (analyse de FADET, interceptions téléphoniques et surveillances physiques notamment).

L'enquête débutait par un refus d'obtempérer commis le 14 août 2020. Le conducteur d'un véhicule Seat Ibiza avait pris la fuite sur plus de 3 km entre les communes de Gabian et de Roujan (34) alors qu'une patrouille de gendarmerie de la brigade de Servian (34) avait tenté de le contrôler. Conduisant très dangereusement, l'homme parvenait à s'enfuir mais les gendarmes l'identifiaient après de multiples investigations, dont l’exploitation de la téléphonie et des vidéosurveillances : âgé de 62 ans, domicilié à Agde, il était très connu de la justice pour avoir été condamné notamment à deux reprises par des cours d'assises pour des vols à main armée (6 ans d'emprisonnement en 1997, puis 18 ans de réclusion criminelle en 2004). Parallèlement, les gendarmes faisaient un rapprochement avec le témoignage de deux personnes ayant vu le conducteur de ce véhicule – à l'issue de la course poursuite – remettre des colis suspects au conducteur d'un autre véhicule dans un champ isolé à Pouzolles (34). Les gendarmes parvenaient également à identifier ce second conducteur comme étant un homme âgé de 66 ans, domicilié à Servian, lui aussi très connu de la justice pour avoir été condamné à cinq reprises entre 1988 et 2013 pour sa participation à des trafics de stupéfiants avec des peines allant de 15 mois à 5 ans d'emprisonnement.

Les nombreuses investigations suivantes permettaient de suspecter que ces hommes participaient à un trafic de cocaïne et de cannabis avec deux autres individus :

  • Le premier était un homme de 63 ans domicilié à Balaruc Les Bains (34) qui revendait de la cocaïne à une quinzaine de clients en affirmant qu’il se fournissait auprès des deux hommes initialement identifiés. Jugé le 6 mars 2021 dans le cadre d'une comparution avec reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), il était condamné à 2 ans d'emprisonnement dont 1 an avec sursis probatoire pour une durée de deux années.
  • Le second était un homme de 37 ans, domicilié dans la vieille ville d'Agde, chez lequel étaient découverts 951 g d'herbe de cannabis, 1,7 kg de résine de cannabis, une balance de précision et une arme de poing à grenailles. L'individu affirmait que ces stupéfiants provenaient de pieds de cannabis qu'il faisait pousser dans son grenier pour son seul usage personnel, mais qu'à la suite d'une surproduction, il avait décidé d'en vendre depuis six mois pour un gain d’environ 5000 €. Le parquet ordonnait par ailleurs la saisie de 125 000 € déposés sur son compte bancaire et de son véhicule Renault Clio estimé à 13 000 € dans le cadre d’une enquête distincte de blanchiment d’argent provenant d’un trafic de stupéfiants.

Le 4 mars 2021, les gendarmes de la compagnie de Pézenas déclenchaient la phase d'interpellations des suspects. Six personne étaient placées en garde à vue parmi lesquelles l'homme de 63 ans jugé en CRPC et les trois autres principaux suspects qui minimisaient fortement leur implication dans le trafic de stupéfiants. Ces trois hommes étaient déférés devant le parquet de Béziers le 8 mars 2021 en vue d’une comparution immédiate, puis placés en détention provisoire jusqu'à leur procès du 19 avril 2021.

Le tribunal correctionnel de Béziers condamnait le trafiquant récidiviste de 66 ans à la peine de 5 ans d'emprisonnement, l'ancien braqueur de 62 ans à 4 ans d'emprisonnement et l’Agathois de 37 ans à 3 ans d'emprisonnement dont 1 an avec sursis probatoire auxquels s'ajoutaient huit mois d'emprisonnement (au total 32 mois ferme) en révocation d'un précédent sursis prononcé en 2020 par le tribunal correctionnel de Montpellier déjà pour avoir participé en 2014 à un trafic de stupéfiants. Tous les trois ont été maintenus en détention pour purger leur peine.

Enfin, la trentaine de consommateurs identifiés de cocaïne ou de cannabis a été poursuivie sous forme d'ordonnances pénales. Ils étaient tous condamnés le 1er avril 2021 à payer des amendes pour usage de stupéfiants.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI