Occitanie - Mardi 30 mars : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Occitanie - Mardi 30 mars : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Occitanie - Mardi 30 mars : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Par ARS Occitanie, le 31 Mars 2021

Partager

Dégradation rapide en Occitanie

La situation épidémique continue à se dégrader rapidement en Occitanie. La circulation du variant britannique s’intensifie et démultiplie le nombre de cas dans la plupart de nos territoires, notamment à l’Est de la région et dans les plus grandes agglomérations.

Les principaux indicateurs d’activité hospitalière : 1642 hospitalisations en cours ce soir (+96) dont 317 en réanimation et soins critiques (-1), et à ce jour 3572 décès constatés en établissements de santé depuis le début de l’épidémie en mars (+44 en 4 jours).

 Ce bulletin confirme également une situation épidémique qui continue à se dégrader rapidement en Occitanie. Pour éviter de démultiplier les cas les plus graves dans nos établissements hospitaliers, chacun est appelé à une responsabilité individuelle forte : plus que jamais respecter les geste barrières et limiter les interactions sociales, pour se protéger et protéger les autres !

Dans le même temps, la campagne de vaccination poursuit son intensification dans toute la région : depuis début janvier, plus de 1 million de doses ont déjà été administrées. Les bénéficiaires d’une première injection de vaccin représentent désormais 12,6% de la population, 23% des personnes de 65 à 74 ans, 58% des plus de 75 ans et 94,3% des résidents de nos 880 Ehpad et Unités de soins de longue durée.  

Dans nos établissements hospitaliers, l’impact de cette dégradation va probablement se faire sentir plus fortement au fil des prochaines semaines. Le flux des admissions à l’hôpital a déjà augmenté de 22% au cours des 7 derniersjours. La situation reste encore stable en soins critiques, maisle niveau d’activité est toujours élevé : à ce jour, 630 lits sont ouverts en réanimation en Occitanie, 87% sont occupés dont 46% par des patients Covid. Ces capacités sont progressivement adaptées à l’évolution de la situation.

Pour éviter de démultiplier ces cas graves, chacun est appelé à une responsabilité individuelle forte : plus que jamais respecter les geste barrières et limiter les interactionssociales, pourse protéger et protéger les autres !

Occitanie - Mardi 30 mars : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI