Béziers - Procès SPA / corrida : le COLBAC sera présent pour soutenir la SPA

Béziers - Procès SPA / corrida : le COLBAC sera présent pour soutenir la SPA

Béziers - Procès SPA / corrida : le COLBAC sera présent pour soutenir la SPA

Par Colbac Anti Corrida Béziers, le 23 Mars 2021

Partager

Béziers - Ce mercredi 24 mars à 13h30, le COLBAC (Comité de Liaison Biterrois pour l’Abolition de la Corrida) se tiendra, en petit comité, devant le tribunal de Béziers, pour apporter par sa présence symbolique, tout son soutien à la SPA nationale ( Société Protectrice des Animaux ) qui poursuit en justice le torero Biterrois Sébastien Castella, la Ville de Béziers et l’ancien directeur des arènes de Béziers Robert Margé, pour « sévices graves et actes de cruauté envers un animal en 2019 ».

Le Colbac, qui a pour objectif la disparition des corridas à Béziers, explique : « Cette action de la SPA est hautement symbolique et courageuse. Nous souhaitons être présents pour soutenir cette association nationale qui fait tant pour les animaux et la fin des corridas depuis de nombreuses années,  et qui est respectée et très aimée des français. »

Pour l’association biterroise, ce procès permet de relever une nouvelle fois l’étrangeté d’une loi française qui autorise par dérogation sur un territoire, ce qu’elle punit de 2 ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende sur un autre.

  • « Sévices graves et actes de cruauté envers un animal »

Le Colbac rappelle qu’en France, en 2021, il est encore autorisé de blesser un taureau en public jusqu’à la mort pour peu qu’une exception culturelle puisse être invoquée.  Pour Tina Le Goff, administratrice du Colbac et porte-parole de l’association : « Nous n’aurons de cesse de rappeler le scandale de cette loi inique et ce, jusqu’à ce qu’elle n’autorise plus aucune exception. »

Et le Colbac de conclure : «  Nous ne demandons pas que Béziers renie son passé, mais les corridas doivent faire partie à présent de l’histoire de la ville et être considérées comme telles. Béziers, ne doit plus être synonyme de cruauté animale. Nous réclamons une ville exempte de souffrance et de violence à l’égard de tout animal, comme le sollicite une très grande majorité de français. »

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI