Hérault - 15 mars : la journée internationale des droits des consommateurs appelle à agir contre la pollution plastique

Hérault - 15 mars : la journée internationale des droits des consommateurs appelle à agir contre la pollution plastique

Hérault - 15 mars : la journée internationale des droits des consommateurs appelle à agir contre la pollution plastique

Par No Plastic In My Sea, le 14 Mars 2021

Partager

15 mars : la journée internationale des droits des consommateurs appelle à agir contre la pollution plastique

Dans un contexte de retour en force du plastique et de l’usage unique, la journée internationale des droits des consommateurs met l’accent sur les attentes de ces derniers en termes de réduction de la pollution plastique.

L'optimisation du recyclage est une réponse insuffisante pour garantir les droits des consommateurs

La journée internationale des consommateurs a été lancée en 1962 par J.F Kennedy afin d’assurer  « le droit à la sécurité, le droit d'être informé, le droit de choisir et le droit d'être entendu ». Or, 60 ans plus tard, le plastique est une matière : 

  • qui présente des risques pour l’environnement et pour la santé humaine du fait des additifs chimiques ;
  • qui induit de la confusion chez le consommateur (formes multiples de plastique, manque de clarté des logos sur le recyclage) ;
  • dont l’omniprésence limite le choix des consommateurs (à titre d’exemple 70% du textile est synthétique aujourd’hui) ;
  • qui est de plus en plus rejeté par les consommateurs, demandeurs de solutions alternatives aux produits de grande consommation sur-emballés.

Aussi, l’organisation Consumers International Day appelle les gouvernements et les entreprises à mieux prendre en compte les droits des consommateurs et à développer des modes de production et consommation durables, au-delà du recyclage. Autour du slogan #NoPlasticPollution, l’organisation propose une approche 7R pour le plastique : Remplacer, Repenser, Refuser, Réduire, Réemployer, Recycler et Réparer.

Lancement de formations pour les ambassadeurs du 4ème #NoPlasticChallenge

L’association No Plastic In My Sea lance à l’occasion de cette journée une série de webinaires pour former les ambassadeurs du prochain #NoPlasticChallenge aux enjeux de la pollution plastique et aux leviers d'un changement de modèle.

Ces wébinaires thématiques offrent aux consommateurs, aux établissements scolaires, campus, collectivités et entreprises une vision systémique du sujet et des solutions les plus prometteuses. . Elle permettra ainsi aux 400 ambassadeurs de sensibiliser et d’introduire des transformations dans leur organisation à l’occasion du #NoPlasticChallenge, programmé du 25 mai au 8 juin.

 

Cette 4ème édition insistera sur le recours à l’eau du robinet, la prise de conscience des enjeux liés aux micro plastiques et le potentiel du réemploi.

Elle sera notamment l’occasion de rappeler que : 

  • la bouteille plastique est le premier plastique à usage unique retrouvé sur les plages européennes ;
  • les micro plastiques représentent une part insoupçonnée de la pollution plastique des pays occidentaux et un défi complexe pour l’environnement et notre santé ;
  • la réduction de la production (incluant le réemploi) offre le plus fort potentiel de réduction de la pollution plastique dans les 20 ans qui viennent, devant le recyclage et la substitution matière (voir schéma plus bas).
  • L’association mettra également à l’honneur les solutions alternatives recensées dans le benchmark des solutions à la pollution plastique.

 

Informations sur le benchmark et les formations sur www.noplasticinmysea.org

 

Une campagne européenne en faveur du réemploi de mars à juin

Réunissant une dizaine de pays et 80 ONG, cette campagne appelle les consommateurs, collectivités et entreprises du réemploi à se mobiliser pour exiger davantage d’incitations et de soutien aux solutions de réemploi, permettant d’éviter le recours systématique à l’usage unique.

En parallèle des débats sur les points de la loi Climat concernant le développement du vrac et de la consigne, cette campagne vise à renforcer le cadre réglementaire européen pour permettre un vrai changement d’échelle pour le réemploi et un accompagnement auprès des consommateurs.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI