Béziers - 11 mars 2021 : Journée d'hommage aux victimes du terrorisme.

Béziers - 11 mars 2021 : Journée d'hommage aux victimes du terrorisme.

Béziers - 11 mars 2021 : Journée d'hommage aux victimes du terrorisme.

Par Ville de Béziers, le 12 Mars 2021

Partager

Journée d'hommage aux victimes du terrorisme. Le discours de Robert Ménard.

Jeudi 11 mars 2021, nous honorons les victimes du terrorisme. Derrière ce mot affreux, il y a une guerre, une guerre que nous mènent des puissances rétrogrades, obscures, depuis des décennies.

Bien sûr, il y a plusieurs terrorismes. Longtemps, la France et l'Europe ont souffert du terrorisme d'extrême gauche. On se souvient des tristement célèbres Fraction armée rouge ou encore d'Action directe. Il y eut aussi, il est bon de le rappeler, un terrorisme néo-nazi. Munich ou Bologne s'en souviennent encore. Mais depuis près de quarante ans, regardons les choses en face : c'est le terrorisme presque exclusivement islamiste qui verse des torrents de sang sur nos pays.

En effet, non content de changer la vie des quartiers conquis par l'immigration et soumettre leurs populations, l'islamisme tue aveuglement. Dans la rue, aux terrasses des bars, dans les salles de spectacles. Dans les écoles. Il décapite des professeurs, il poignarde les passants, égorge à tour de bras. Les attentats font presque partie de notre quotidien. Et surtout, la peur des attentats.

Les victimes deviennent innombrables. Il y a les morts, évidemment, mais aussi, on les oublie trop souvent, les rescapés. Les estropiés, les handicapés, les traumatisés, les amputés. Ceux qui ont perdu leur mari, leur épouse, leur fils ou leur fille, les enfants désormais orphelins... Oui, des milliers de vies anéanties par des criminels pitoyables, par des lâches qui se cachent derrière leur Dieu.

Ne tolérons jamais des politiques la moindre concession. Le moindre accommodement raisonnable. Il n'y a pas, il n'y aura jamais d'excuses pour ces actes. Ni la misère, ni une cause politique. Le terrorisme est l'arme de ceux qui n'ont aucun courage. C'est tellement plus simple de tirer dans une foule, de foncer en camion sur des familles, de massacrer des enfants sans défense.

La France a payé le prix de sa liberté. La France a aussi payé le prix de son laxisme. Le terrorisme a changé notre mode de vie. On ne se promène plus librement sous la Tour Eiffel, le moindre festival se transforme en orgie sécuritaire. On sait que ça peut arriver. On sait qu'un sac abandonné dans un bus ou dans un train devient vite effrayant. Les gens s'épient, les gens regardent en biais. Le tout sous l’œil de caméras de plus en plus présentes. Pourra-t-on revenir en arrière ? Pourra-t-on retrouver cette France paisible que nous avons connue ?

C'est notre espoir, notre ambition. En rendant hommage à toutes les victimes du terrorisme et à ceux qui le combattent chaque jour, gardons ceci en tête : cette guerre ne se gagnera qu'en utilisant les moyens d'une guerre.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI