Sète - Education artistique : un bilan 2020 réussi et de beaux projets

Sète - Education artistique : un bilan 2020 réussi et de beaux projets

Sète - Education artistique : un bilan 2020 réussi et de beaux projets

Par Ville de Sète, le 11 Mars 2021

Partager

Education artistique : un bilan 2020 réussi et de beaux projets

Favoriser l’accès pour tous à la culture, l’art et le patrimoine, vecteurs d’ouverture, est une priorité pour la Municipalité. Un engagement renforcé depuis 2019 par la signature de la CGEAC, la première du département. Retour sur une démarche réussie.

La CGEAC (Convention de généralisation de l’éducation artistique et culturelle), signée en avril 2019 – la première du Département – par la ville, les ministères de la Culture et de l’Éducation nationale, peut se targuer d’un bilan annuel positif. Cette démarche a pour objectif de développer l’éveil à l’art dès le plus jeune âge. Une volonté affichée et une évidence pour la Ville de Sète, terre d’artistes dont le foisonnement culturel dépasse les frontières. Concrètement, les projets se déclinent dans les écoles et les temps périscolaires autour de trois axes : la pratique artistique avec un professionnel, la rencontre avec les œuvres et la fréquentation des lieux culturels.

Les actions sont menées avec des artistes sétois, les acteurs culturels, et en collaboration avec les musées, la scène nationale, le conservatoire… Cet éveil à l’art a donné lieu à de nombreuses actions d’éducation artistique au cours de l’année 2020. Les projets programmés ont dû s’adapter à la situation sanitaire, et certains, initiés en 2020 sont encore en cours. C’est le cas de “Couleurs sétoises” à l’école Paul Bert qui se finalise actuellement. Les enfants ont été invités à découvrir différentes pratiques, telles la peinture et la chorégraphie. Sous la conduite de Claire Giordano, ils ont réalisé une fresque en s’inspirant de La Danse du soleil, l’œuvre d’André Cervera accrochée durant l’année dans l’école.

La chorégraphe Germana Civera, de la Compagnie Inesperada, s’est également inspirée de ce tableau pour créer une chorégraphie. La fresque sera inaugurée au mois de mars.

28 projets programmés cette année

En 2021, le programme de la CGEAC continuera d’être florissant, avec pas moins de 28 projets prévus durant les temps extrascolaires et périscolaires. Cela représente environ 20 000 jeunes participants sur le territoire du bassin de Thau, dont environ 30 % sont situés dans les quartiers prioritaires de la ville. Les thématiques seront déclinées autour du chant, de la musique, de la photographie, du théâtre, des arts plastiques, de la danse et du cirque.

Une façon de démocratiser la culture à tous les publics, y compris les plus jeunes. A titre d’exemple, un atelier de philosophie a été organisé à l’école Georges-Brassens à la fin du mois de février. 18 élèves de la classe CM1-CM2 y ont participé en compagnie de Carine Villalonga de l’association Luna Collectif. Basé sur la thématique de l’humain, l’atelier demandait aux élèves de s’exprimer sur des questions telle que la différence entre l’homme et l’animal, ou encore les notions de conscience et de clan familial. Les élèves avaient la possibilité de réagir en levant la main. A chaque intervention, un temps de parole était délimité par le retentissement d’une clochette, afin de laisser la possibilité à toute la classe de s’exprimer. “Ce type d’atelier permet aux élèves de réfléchir sur tous les sujets, de manière structurée, dans le respect de la parole d’autrui. Dans un premier temps, ils peuvent avoir du mal à s’exprimer en public, être gênés, et finalement, ils réalisent qu’ils peuvent tous être des philosophes, et trouver un chemin de pensée”, explique Carine Villalonga.

Le label cité éducative Grâce à la qualité et la diversité de son offre scolaire et extrascolaire, qui englobe la CGEAC, mais aussi bien d’autres actions, Sète a été retenue parmi les 46 nouvelles “cités éducatives” de l’Hexagone, le 29 janvier. Ce label d’excellence est une reconnaissance du travail accompli par la Ville en matière d’éducation. Il constitue aussi le gage d’un accompagnement intensifié auprès des enfants dans les quartiers prioritaires grâce à un partenariat entre la préfecture, la Ville et l’Éducation nationale. “Outre les différentes actions développées dans le cadre de la CGEAC, la ville de Sète avait déjà un panel étendu de supports visant la réussite éducative.

Le terrain était donc déjà propice pour obtenir le label Cité éducative”, détaille Corinne Azaïs, adjointe à l’éducation. “En ce qui concerne la CGEAC, la nécessité de faire entrer la culture dans les écoles nous a toujours parue évidente. Les écoles et les différentes structures (ALSH, ALP…) permettent aux enfants d’accéder plus naturellement à une éducation artistique et culturelle. Les professeurs en sont aussi très demandeurs, car la présence des intervenants permet de mener un travail pédagogique complet, en corrélation avec le programme scolaire”, conclut-elle.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI