Agde - La 10e campagne de fouille subaquatique sur le site de la Motte s'est achevée !

Agde - La 10e campagne de fouille subaquatique sur le site de la Motte s'est achevée !

Agde - La 10e campagne de fouille subaquatique sur le site de la Motte s'est achevée !

Par Thibault Lachenal Chargé de recherche - CNRS, le 04 Mars 2021

Partager

La 10e campagne de fouille subaquatique sur le site de la Motte s’est achevée le vendredi 26 février 2021.

Ce site de la fin de l’âge du Bronze, immergé dans le fond du fleuve Hérault, a été découvert en 2002 par l’association Ibis. Une première campagne réalisée en 2004 avait permis de mettre au jour une spectaculaire parure d’objets en bronze, étain et ambre actuellement exposée au Musée de l’Ephèbe au Cap d’Agde. Depuis 2011, dix campagnes se sont alors succédées sous la direction de Jean Gascó puis de Thibault Lachenal (CNRS, laboratoire Archéologie des Société Méditerranéenne et Labex ARCHIMEDE, Montpellier) en étroite collaboration avec l’Association Ibis.

Ces travaux ont permis de révéler la présence d’un habitat de la fin de l’âge du Bronze (IXe-VIIIe s. av. J.-C.) caractérisé par plus de 500 pieux de bois. Ces derniers sont majoritairement interprétés comme des systèmes de renforts de berges (fascines) protégeant l’abord de l’habitat. Les études de l’environnement et de la géographie de l’époque ont en effet montré que ce site se localisait en bordure d’une ancienne lagune aujourd’hui disparue, et non loin de l’embouchure du fleuve Hérault.

De nombreux fragments de céramiques, des ossements des animaux consommés et des restes de céréales indiquent la présence d’une communauté d’agriculteurs et d’éleveurs prospère, exploitant également les ressources de la lagune. L’artisanat du bronze est aussi très bien représenté sur le site avec des outils et parures en métal mais aussi des moules pour la coulée des objets.

Les travaux de 2021 ont permis d’étudier l’évolution de l’habitat en procédant en des sondages (tranchées de 2 m de long pour 1 m de large) dans deux secteurs clefs du site. De nombreux vestiges témoignant de l’activité de ses occupants (céramique, os d’animaux consommés, coquillages, meules, etc.) ont été découvert.

En parallèle, nous avons achevé l’étude d’un secteur ayant livré un ensemble dispersé d’une trentaine d’objets en bronze (haches, poignards, bracelets, épingles, pointe de lance…) que l’équipe interprète comme des dépôts volontairement jetés dans l’eau en bordure du site, tout comme la parure découverte en 2004. Ces « offrandes » étaient-elles destinées à quelques divinités pour s’en accorder les faveurs ?

Vers la fin de son occupation, le site était en effet menacé par la montée des eaux et le rapprochement du fleuve comblant progressivement la vallée. Les aménagements de berges ont été construits pour se protéger de ces phénomènes.

Les dépôts de bronzes ont-ils eu le même objectif ? Toujours est-il que les solutions mises en œuvre n’ont pas suffi et que le site de la Motte a dû être abandonné à l’aube de l’âge du Fer.

La vulnérabilité de cet habitat constitue donc un écho lointain de problématiques bien actuelles.

 


 

Retrouvez l’album de 30 photos de Michel DESNOS sur notre page Facebook

Agde - La 10e campagne de fouille subaquatique sur le site de la Motte s'est achevée !

Agde - La 10e campagne de fouille subaquatique sur le site de la Motte s'est achevée !

Agde - La 10e campagne de fouille subaquatique sur le site de la Motte s'est achevée !

Agde - La 10e campagne de fouille subaquatique sur le site de la Motte s'est achevée !

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI