Occitanie - Mardi 23 février 2021 : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Occitanie - Mardi 23 février 2021 : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Occitanie - Mardi 23 février 2021 : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Par ARS Occitanie, le 24 Février 2021

Partager

Mardi 23 février 2021 : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Les principaux indicateurs d’activité hospitalière : 1668 hospitalisations en cours ce soir (+12) dont 278 en réanimation et soins critiques (+2), et à ce jour 3141 décès constatés en établissements de santé depuis le début de l’épidémie (+57 en 4 jours).

Les médecins de ville pourront vacciner leurs patients de 50 à 64 ans avec comorbidité.

La campagne de vaccination continue de se développer progressivement pour protéger en priorité les publics les plus vulnérables au virus et les plus susceptibles de développer des formes graves de la maladie.
Ainsi, après avoir été destiné à la vaccination des professionnels de santé et du médico-social de moins de 65 ans, l’utilisation du vaccin AstraZeneca est désormais étendue pour la vaccination des personnes âgées de 50 à 64 ansinclus atteintes de comorbidités (diabète, obésité, maladies respiratoires,...)

A partir du 25 février, les médecins libéraux et ceux exerçant en centre de santé pourront administrer le vaccin AstraZeneca à leurs patients éligibles, au sein de leur cabinet médical. Pour cette première semaine, en Occitanie près d’un médecin généraliste sur deux s’est porté volontaire pour vacciner.

Grâce à des conditions de transport et de conservation moins spécifiques que les autres vaccins disponibles, la logistique de ce vaccin est simplifiée. Les doses sont livrées aux pharmacies d’officine par les grossistes répartiteurs sur l’ensemble du territoire. Les médecins de ville volontaires peuvent commander des doses du vaccin AstraZeneca dans la pharmacie de leur choix.

Ils sont également invités à programmer des plages de rendez-vous nécessaires pour la vaccination de leur patientèle ciblée.

En Occitanie 4957 flacons seront livrées dès cette semaine dans près de 1100 pharmacies, un flacon correspondant à 10 doses de vaccins. Le volume des livraisons évoluera en fonction des possibilités d’approvisionnement et des commandes des médecins. Dans le courant du mois de mars, le vaccin devrait être accessible directement en pharmacie, pour tous les Français entre 50 et 64 ans, ainsi que chez leur médecins, infirmiers et tout autre professionnel de santé habilité à vacciner.

Occitanie - Mardi 23 février 2021 : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI