Sérignan - Renée Sebelançon, la peinture corps et âme.

Sérignan - Renée Sebelançon, la peinture corps et âme.

Sérignan - Renée Sebelançon, la peinture corps et âme.

Par Ville de Sérignan, le 05 Février 2021

Partager

L’artiste Sérignanaise est discrète.

Cela fait pourtant plus de 60 ans que Renée peint et qu’elle essaime ses œuvres aux quatre coins du globe.

Après une formation aux beaux-arts de Toulouse et de multiples récompenses, Renée Sebelançon, assemblage de son nom de jeune fille Sèbe et celui de son mari Lançon, illumine les maisons du village par ses toiles, fresques ou garages peints avec sa patte reconnaissable entre toutes. Des œuvres expressives qui irradient par la lumière qu’elles dégagent entre abstraction, figuration et cubisme. Ses personnages filiformes sont marqués au trait à la manière d’un Bernard Buffet mais avec une palette et une composition singulière.

Sebelançon peint sur tout support, toiles, murs, palettes, calebasses et ne se limite à aucuns sujets. Scènes de vie quotidienne, natures-mortes, paysages, portraits, commandes particulières, l’artiste ne cesse de créer et de colorer le monde à sa manière. Illustrant le bicentenaire de la révolution pour la ville de Pézenas, immortalisant l’équipe de rugby de l’ASBH, réalisant des étiquettes de vins pour le cave coopérative de Sérignan ou bien encore « croquant » le portrait de musiciens qui l’inspire, Sebelançon nous prouve que l’art doit sortir des cadres et des cases qui l’entravent.

Dessinant depuis sa plus tendre enfance, elle a débutée sa carrière par le portrait de son grand-père signé à 14 ans avant de peaufiner son style au fil des années. Cette artiste côtée a été représentée par des galeries aux États-Unis en Suisse et dans l’hexagone avant de resserrer ses créations dans son atelier, rue de la Tour d’Auvergne. Loin des milieux de l’art contemporain, Sebelançon nage à contre-courant d’une forme d’art officiel qui privilégie le concept sur la technique, la communication et la provocation sur le choc esthétique et la qualité plastique.

Renée peint avec les mains de l’artisan, le regard du poète et le cœur rythmé par l’art et la beauté de la nature. Vous pouvez apercevoir ses compositions au détour d’une ruelle ou d’un commerce. N’hésitez pas non plus à sonner les cloches emblématiques de son atelier, elle ne manquera pas de vous accueillir et d’échanger autour de l’art et de son parcours hors du commun.

2021 sera peut-être l’année d’une grande rétrospective sur son travail débuté dans les années 60 qui mérite largement d’être valorisé

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI