Occitanie - Mardi 2 février 2021 : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Occitanie - Mardi 2 février 2021 : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Occitanie - Mardi 2 février 2021 : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Par ARS Occitanie, le 03 Février 2021

Partager

Les principaux indicateurs d’activité hospitalière : 1852 hospitalisations en cours ce soir (+50) dont 262 en réanimation et soins critiques (+18), et à ce jour 2682 décès constatés en établissements de santé depuis le début de l’épidémie en mars (+90 en 4 jours).

Le déploiement actif de la vaccination en Occitanie : du 4 au 31 janvier, 156 917 doses de vaccin ont déjà été administrées en Occitanie.

Plus de 150 000 personnes ont reçu la première injection du vaccin.

Près de 5500 sont désormais vaccinées à la suite des 2 injections. Les doses de vaccins continuent à être mobilisées dès leur réception par chacun des dispositifs de vaccination. L’augmentation progressive des livraisons va permettre l’ouverture de nouveaux créneaux de rendez-vous pour la seconde quinzaine de février puis pour le mois de mars.

Un déploiement très actif en Occitanie

Pour faire face au virus, la campagne de vaccination se poursuit activement en Occitanie. La première phase de vaccination s’achève d’abord cette semaine dans les EHPAD/USLD de la région. L’ensemble des résidents volontaires et des personnels prioritaires auront pu bénéficier d’une première injection (hors situations de clusters).

Les secondes injections ont démarré et se poursuivent jusqu’en fin de mois. La vaccination se déploie aussi en faveur de l’ensemble des professionnels prioritaires.

Elle connait enfin un très fort engouement depuis son élargissement à tous nos ainés de plus de 75 ans et aux patients les plus vulnérables.

Tous ces rendez-vous ne peuvent être organisés en même temps pour tous, mais l’augmentation progressive des livraisons va permettre l’ouverture de nouveaux créneaux de rendez-vous pour la seconde quinzaine de février puis pour le mois de mars. Le vaccin Astra Zeneca, qui vient d’être recommandé par la Haute Autorité de Santé pour les professionnels et les personnes âgées de 50 à 64 ans, ouvre également des perspectives favorables à cette accélération de la vaccination, à commencer par les professionnels de santé trèsrapidement.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI