Béziers - Parlementaires ne touchez pas à notre passion !

Béziers - Parlementaires ne touchez pas à notre passion !

Béziers - Parlementaires ne touchez pas à notre passion !

Par Hugues BOUSQUET, le 22 Janvier 2021

Partager

Parlementaires ne touchez pas à notre passion !

Il fallait s'y attendre ! Dans le cadre de la proposition de loi concernant la maltraitance animale revenue en discussion à l'Assemblée nationale un député (LR) Éric Pauget député des Alpes-Maritimes a décidé de faire rentrer par la petite porte une proposition d'amendement tendant à faire interdire la corrida en France ; tout simplement en supprimant du Code pénal l'alinea 7 de l'article L521-1 autorisant les courses de taureaux dans nos régions du Sud.

Ce député ferait bien - comme tous les liberticides et autres animalistes - de lire et de réflechir sur la phrase de l'écrivain Albert Camus, membre de son vivant du Club taurin de Paris : "La démocratie, ce n'est pas la loi de la majorité, mais la protection des minorités". Sans oublier l’Unesco, qui dans sa Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, établit "la reconnaissance de l’égale dignité de toutes les cultures et le respect de celles-ci, y compris les cultures appartenant à des minorités et celles des peuples autochtones", avec la seule limite du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Le président de l'ONCT (Observatoire Nationale des Cultures Taurines (ONCT) André Viard a par ailleurs raison de déclarer aux médias notamment au Midi Libre : "La proposition de loi sera débattue le 26 janvier prochain dans l'hémicycle. Et dans le texte lui-même, il n'y a a effectivement rien sur la corrida. Ce texte permet à la majorité de récupérer la thématique animale pour vidanger les Verts, pour dire, regardez, nous on le fait. Mais comme la corrida n'est pas mentionnée, certains peuvent essayer de glisser un amendement contre la corrida de dernière minute. Comme Cédric Villani avait essayé de le faire en octobre, mais les amendements déposés, notamment sur l'interdiction de la corrida aux mineurs, avaient alors été rejetés".

Logiquement, pour ne pas écrire réglementairement, le Bureau de l'Assemblée devrait repousser l'inscription aux débatss cet amendemenment... Mais il faudra que les députés - puis éventuellemnt les sénateurs - pour qui la Corrida doit être préservée soient vigilants... Il est certain que l'ONCT va veiller au grain maintenant et éventuellemnt durant les navettes parlemenatires (Assemblée - Sénat). Il appartient aussi aux aficionados de réagir auprés de leurs parlementaires.


La rubrique « LIBRE EXPRESSION »  des sites propriétés du Groupe ACTU DIRECT est une  faculté offerte aux personnes physiques ou morales étrangères à notre site pour publier des textes sous leur seule responsabilité.

Nos sites offrent ainsi un espace de libre propos pluriel qui contribue au débat ouvert à TOUTES les expressions.

Ces textes n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent ni la pensée, ni la ligne éditoriale de nos sites ou de ses responsables.

Béziers - Parlementaires ne touchez pas à notre passion !

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI