Sète - Retrait de la Loi Sécurité globale mobilisation le 16 janvier 2021

Sète - Retrait de la Loi Sécurité globale mobilisation le 16 janvier 2021

Sète - Retrait de la Loi Sécurité globale mobilisation le 16 janvier 2021

Par Collectif Sète Danger Loi Sécurité Globale, le 16 Janvier 2021

2021: Résolument engagés pour toutes nos libertés! Retrait de la "Loi Sécurité globale" Vigilance et mobilisation.

Ce samedi 16 janvier, une nouvelle grande journée nationale de la défense des libertés est organisée, avec des rassemblements partout en France. Le 28 novembre, 500 000 personnes ont dénoncé le caractère liberticide de cette loi, dont plus de 500 à Sète.

Poursuivons cette mobilisation !

Nous devons rester vigilants et mobilisés pour obtenir le retrait des textes ultra sécuritaires de la majorité présidentielle.

Loi Sécurité globale mais libertés minimales !

 

Vigilants et mobilisés pour assurer la liberté de circuler et de manifester, la liberté de la presse et le droit de filmer les forces de l’ordre. Le 3 janvier, un hommage national a été rendu à Cédric Chouviat, tué par étouffement il y a un an lors d’un contrôle policier. Cette scène, filmée et largement diffusée, a dévoilé la réalité des faits et des techniques policières mortelles. Nous devons continuer à être vigilants et mobilisés contre cette proposition de loi mal nommée «sécurité globale». Nous devons nous opposer à un nouveau schéma national du maintien de l’ordre qui vise à entraver le travail des journalistes et des observateurs citoyens, dont le travail est essentiel pour prévenir et dénoncer les violences policières, les dénoncer et surtout pour en éclairer les responsabilités.

Nous contestons de même les 3 récents décrets autorisant le fichage de chacun selon son opinion politique, son activité sur les réseaux sociaux, son comportement religieux et ses données médicales. Tout comme, sur le plan local, le projet de smart city qui, derrière un flou sciemment entretenu par le maire de Sète, poursuit les mêmes objectifs de restreindre nos libertés.

Ces textes tendent à établir une surveillance généralisée et un contrôle permanent de toute la population avec l’usage des drones et l’extension de pouvoirs judiciaires aux polices municipales et mêmes aux vigiles des sociétés privées. Les consignes politiques données
impactent directement la sécurité des manifestants comme celle des forces de l’ordre, en plus de contraindre nos libertés. La proposition de loi ayant été votée à l’Assemblée nationale, elle va désormais passer au Sénat. Nous restons donc pleinement mobilisés pour demander aux sénateurs de ne pas voter cette loi dangereuse pour notre État de droit.

Cette vigilance, cette mobilisation face à ces dangers liberticides, chacune et chacun doit les partager largement, en alertant l’opinion publique, ses acteurs associatifs, syndicaux et politiques.

Contre le détournement des valeurs de la République !

Dans un contexte délétère et dogmatique qui amalgame sciemment laïcité, identité nationale et «insécurité culturelle », le combat est à mener contre cet autre projet de loi dit «confortant le respect des principes de la République». Initialement intitulé «contre le séparatisme».
Texte pernicieux, exclusivement répressif, dépourvu de toute mesure pour légitimer concrètement l’idéal républicain d’égalité.

Il porte en lui un risque énorme de division, d’arbitraire, et de discrimination. Loin de garantir les libertés comme annoncé, il ne pose que des interdits touchant les collectivités, les entreprises, les cultes et tous les citoyens. Nous nous voulons défendre la laïcité
contre ses faux adorateurs, adeptes d’exclusion et d’une égalité à géométrie variable.

Nous vous donnons rendez-vous pour un rassemblement,

  • samedi 16 janvier à 11 heures, place de la Mairie.

En 2021 comme en 2020, nous devons nous mobiliser pour nos libertés fondamentales, la justice sociale et l’égalité des droits, avec la même vigilance, la même constance.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI