Bessan - Le billet bimestriel de Génération Bessan par Laurence Thomas, adjointe au maire

Bessan - Le billet bimestriel de Génération Bessan par Laurence Thomas, adjointe au maire

Bessan - Le billet bimestriel de Génération Bessan par Laurence Thomas, adjointe au maire

Par VILLE DE BESSAN, le 29 Décembre 2020

Partager

Tous les deux mois, un élu de la municipalité présente un billet dans le journal d’informations municipales.

Aujourd’hui, Laurence Thomas, adjointe au maire chargée des affaires sociales, des solidarités, du logement et du handicap.

Depuis les élections municipales de mars et la mise en place de la nouvelle municipalité fin mai, certains Bessanais me demandent pourquoi je ne suis plus la première adjointe au maire. Il s’agit d’une décision personnelle. Collaborer étroitement avec le maire est une mission intéressante, enrichissante mais surtout très prenante. J’ai ainsi souhaité me laisser plus de temps pour me consacrer à ma famille et à mes proches.

Je reste pleinement engagée en qualité d’adjointe chargée des Affaires sociales, et depuis l’arrivée de cette sacrée pandémie, le centre communal d’action sociale a eu beaucoup de travail. Dès le premier confinement, nous avons mis en place une veille téléphonique régulière pour les personnes âgées, fragiles et vulnérables. Notre mission est d’apporter un peu de chaleur humaine, rompre cette solitude et identifier les éventuelles difficultés subies par nos aînés et personnes fragiles.

Maison de retraite, aides alimentaires, aide au logement, soutien de toutes les demandes… les actions sont aussi très vastes. Avec Sandrine Hautcoeur, agent administratif du Ccas, et toute l’équipe des élus et administrateurs bénévoles, nous apportons des réponses parfois dans l’urgence face à cette crise qui accentue l’isolement et les inégalités. La crise de la Covid-19 a de multiples impacts qu’ils soient sanitaires ou psychologiques.

Les statistiques sont impitoyables. Oui cette maladie fait des milliers de morts, mais souvent dans ces statistiques on oublie de dire qu’une grande majorité des personnes guérissent. Bien sûr, il ne faut pas prendre ce virus à la légère et il faut respecter les gestes qui nous protègent. Les gestes bienveillants pour ses amis ou voisins sont tout aussi importants. La Covid-19 a bousculé un grand nombre de certitudes. Notre organisation aussi a été chamboulé. En faisant ressortir un profond esprit de solidarité, je pense que nous en sortirons plus soudés et plus forts.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI