Montpellier - Remboursement des frais d'inscription à l'Université Paul Valéry : le SCUM dépose 182 dossiers de demande.

Montpellier - Remboursement des frais d'inscription à l'Université Paul Valéry : le SCUM dépose 182 dossiers de demande.

Montpellier - Remboursement des frais d'inscription à l'Université Paul Valéry : le SCUM dépose 182 dossiers de demande.

Par Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier, le 30 Novembre 2020

Ce lundi 30 novembre 2020, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) a déposé auprès de la présidence de l’université Paul Valéry Montpellier 3 les dossiers de 182 étudiants précaires sollicitant le remboursement de leurs frais d’inscription.

Depuis que nous avons obtenu en 2017 la création d’une commission d’exonération des frais d’inscription pour les étudiants précaires non-boursiers, nous organisons chaque année un dépôt collectif des dossiers de demande de remboursement. Nous rappelons que le code de l’éducation autorise les universités à exonérer/rembourser jusqu’à 10% des étudiants non-boursiers, sur critères sociaux.

L’année dernière, c’est 113 demandes qui avaient été déposées au total auprès de l’université, dont 80 déposées par le SCUM. Pour l’année universitaire 2020-2021, on constate une augmentation de 227% des dossiers de demandes d’exonérations déposés par nos soins.

Cette augmentation est en partie le fruit de la forte implication des bénévoles du syndicat : l’accueil des étudiants afin de constituer les dossiers de demandes avec les étudiants précaires a mobilisé 41h de permanences depuis septembre. Même pendant le re-confinement, le SCUM a tenu 4 permanences en présentiel au sein du campus de Paul Valéry afin de poursuivre cet accompagnement social. De plus, dès l’annonce de la fermeture des universités, nous avons ajouté aux permanences physiques une procédure de dépôt en ligne des dossiers de demandes sur une plateforme créée à cette occasion par le SCUM. Cette procédure dématérialisée nous a amenés à trier pendant deux jours 1526 documents justificatifs envoyés par les étudiants.

Suite au dépôt des dossiers ce lundi 30 novembre, la commission d’exonération se réunira vendredi 06 décembre, et en cas de décision favorable les étudiants seront remboursés aux alentours du début du mois de février 2021.

Au-delà de la forte mobilisation du SCUM, cette augmentation exponentielle des demandes de remboursement des frais d’inscription illustre surtout la précarisation galopante d’un nombre de plus en plus important d’étudiants. Dans un contexte de pandémie mondiale, la crise sociale qui en découle frappe en premier lieu les étudiants qui étaient déjà en situation de fragilité financière.

Le remboursement des frais d’inscription, tout comme le récent dispositif d’aide de 200€ pour les étudiants ayant perdu leur emploi, constitue une réelle bouffée d’oxygène pour de nombreux étudiants. Cependant, face à l’ampleur et à la gravité de la situation, nous ne pouvons-nous satisfaire de ce qui apparait uniquement comme des mesures humanitaires.

Les récents drames ayant touché les étudiants, à Montpellier comme dans d’autres villes, mettent cruellement en lumière le besoin immédiat de mesures globales et massives contre la précarité étudiante et contre la sélection sociale qui l’amplifie et l’aggrave. Pour le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM), le combat ne fait que commencer !

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI