Sète - Françoise Adamsbaum, nommée Directrice du MIAM - Association de l'Art Modeste

Sète - Françoise Adamsbaum, nommée Directrice du MIAM - Association de l'Art Modeste

Sète - Françoise Adamsbaum, nommée Directrice du MIAM - Association de l'Art Modeste

Par Le Musée International des Arts Modestes - Sète , le 16 Novembre 2020

Françoise Adamsbaum, qui, depuis longtemps, collaborait au développement du Miam et au développement du concept des Arts Modestes (créé par l'artiste Hervé Dirosa) a été nommée directrice du Miam /Association de l’Art Modeste auprès de son président Hervé Dirosa, inventeur du concept des Arts Modestes.

Elle a assisté à la naissance de ce concept.

Pour mémoire, Hervé Dirosa est le créateur du concept des Arts Modestes. Les fondateurs du Miam sont Bernard Belluc et Hervé Dirosa.

Françoise Adamsbaum est présente dans l'art depuis les années 90.
Après avoir créé la collection de montres d'artistes LITO (plus de 50 artistes contemporains de renommée internationale), elle a notamment collaboré avec Keith Haring, Sol Lewitt, Bob Indiana, Françoise Petrovitch, Miguel Chevalier...
Son parcours lui a permis d'acquérir une très bonne connaissance de l'Art Brut.

Françoise Adamsbaum est également fondatrice de la galerie Keza-Paris qui présente des artistes de renommée internationale.

Ses projets immédiats pour le MIAM/Association de l'Art Modeste:

  • >Fêter les 20 ans du Miam en 2021 :

'l'histoire des Arts Modestes s'écrit. Cet anniversaire s'accompagnera d'une publication importante en deux tomes consacrés à Bernard Belluc (les vitrines de Belluc) et à l'évolution du concept des Arts Modestes.

  • >Une exposition 'Surprise' se tiendra également au Miam, gaie et festive, à l'image du musée.
  • >Développer le Miam numérique et faire connaitre le Miam à travers les réseaux sociaux.
  • >Renforcer la renommée internationale du Musée.
  • >Renforcer les coproductions d'exposition notamment à l'international
  • >Mettre en oeuvre, par des expositions, les idées 'visionnaires' de son président et le défrichage des territoires de l'Art.
  • >Développer un partenariat avec l'INHA autour de territoires de l'art encore inconnus en développant des bourses de recherches. La première est la Bourse MIAM-Fondation Antoine De Galbert-INHA.
  • >Développer les ateliers pédagogiques, notamment un atelier pour les adolescents.

Le MIAM en quelques points :

  • >création en 2000.
  • >plus de 40 expositions présentées depuis sa création.

(Les Territoires de l'Art Modeste-2010;Carlo Zinelli-2004; Fin de Fiesta à Seville-2014; Schadok-2016;Kinshasa Chroniques-2018;...)
>plus de 50 publications.
>40 000 visiteurs en 2019.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI