Béziers - Armistice du 11 novembre1918 : cérémonie très réduite à Béziers

Béziers - Armistice du 11 novembre1918 : cérémonie très réduite à Béziers

Béziers - Armistice du 11 novembre1918 : cérémonie très réduite à Béziers

Par Ville de Béziers, le 11 Novembre 2020

Armistice du 11 novembre1918 : cérémonie très réduite à Béziers pour honorer la mémoire des soldats qui ont combattu et sont Morts pour la France lors de la Grande Guerre.

Gloire à nos héros ! Le discours de Robert Ménard :

"Mesdames, Messieurs,

Il y a un peu plus de 100 ans, l’Europe s’embrasait. La France et les autres puissances européennes allaient entrer dans la Grande Guerre. Un conflit mondial, un conflit total. Notre pays, la France, a payé le plus lourd tribut. 1 450 000 Français ont sacrifié leur vie pour notre patrie. Ces hommes, nos hommes, sont tombés pour défendre notre terre et notre indépendance. Nous nous devons de leur rendre hommage.

Célébrer l’armistice de 1918, c’est célébrer une victoire chèrement acquise, chèrement payée par notre pays. Cette victoire, nous la devons à des généraux, comme Joffre et Gallieni qui se lancèrent dans la bataille de la Marne pour stopper l’avancée allemande. Nous la devons à nos civils, qui mirent tout en œuvre pour soutenir l’effort de guerre. Nous la devons aux femmes de France, qui firent tourner le pays pendant que les hommes, pendant que leurs hommes étaient au front.

Cette victoire, nous la devons aussi et surtout à nos soldats, qui se sont battus jusqu’au bout pour vaincre l’ennemi. Souvenons-nous des tranchées de Verdun. Assaillis par les obus et les rafales de mitrailleuses, ils ont résisté avec héroïsme. Souvenons-nous de la bataille de la Somme, où nos soldats tentèrent de percer le front ennemi. Souvenons-nous de la bataille du Chemin des dames, où 40 000 soldats périrent dans une offensive contre l’armée allemande.

Ces batailles, ce sont nos batailles. La victoire de 1918, notre victoire. Celle du peuple français. Partout dans le pays, le peuple a uni ses forces pour venir à bout de l’envahisseur allemand. Ici, à Béziers, nous avons pris notre part à l’effort de guerre. Ce monument, derrière moi, en témoigne. Dès le début de la guerre, la ville s’est ralliée à l’union sacrée. Nous avons soigné ici, à Béziers, de nombreux soldats blessés. Nous avons accueilli des réfugiés du nord de la France et de Belgique. Nous avons envoyé des hommes au combat. Nous pouvons être fiers de notre ville, de notre pays.

Lors de l’armistice, le 11 novembre 1918, une foule immense s’est rassemblée à Béziers pour dire sa joie, sa fierté, son soulagement aussi.

Aujourd’hui, nous perpétuons ce rassemblement. Nous rendons hommage à nos aïeux, à ces femmes et à ces hommes qui, par le sacrifice de leur vie, nous permettent d’être là, aujourd’hui. Ne l’oublions jamais, nous leur devons notre liberté et notre indépendance. C’est un legs à la fois terrible et chaleureux.

Alors souvenons-nous du froid, de la pluie, de la boue, des tranchées gorgées d’eau, des cratères d’obus, des déluges d’acier, des ensevelis vivants, des hurlements, des plaintes des blessés, des agonisants noyés dans des trous fangeux, des gaz asphyxiants, des tympans crevés au fond d’un abri, de la terre pourrie et de l’eau empoisonnée par la chimie des munitions, de la décomposition des cadavres, des arbres décapités, déchiquetés, des chevaux à l’agonie. Mais aussi de l’exemple donné, du courage à profusion, des leçons d’héroïsme. Souvenons-nous !

Vive la victoire, vive la France !"

Robert Ménard - 11 novembre 2020

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI