Castelnau-le-Lez - Un chêne remarquable menacé par un permis de construire !

Castelnau-le-Lez - Un chêne remarquable  menacé par un permis de construire !

Castelnau-le-Lez - Un chêne remarquable menacé par un permis de construire !

Par Jacques Burguière pour Ensemble pour Castelnau, le groupe des élus d’opposition à Castelnau-le-Lez, le 03 Novembre 2020

A Castelnau-le-Lez, un chêne remarquable, bicentenaire, est menacé par un permis de construire d’un lotissement pris dans la précipitation en fin 2014 (après seulement 15 jours d’instruction de permis, à la veille de la création de la Métropole au 1er Janvier 2015).

Ce chêne, sur le terrain privé est en bordure de la rue du Salaison, un chemin communal de terre étroit et en haut d’une falaise calcaire fragile (anciennes carrières) surplombant de 15 le terrain à lotir mètres qui deviendrait, selon le permis de 2014, l’accès au lotissement.

Le passage d’engins de chantier pour la construction du lotissement est impossible sans couper des branches importantes du chêne et menacer son équilibre. La réalisation d’une rue goudronnée suppose un décaissement, y compris pour recueillir les eaux pluviales qui, sans le moindre doute, endommagera le système racinaire de l’arbre de manière mortelle, ce système affleurant à la surface de chemin.

Un arrêté vient d’être déposé par le maire de Castelnau-le-Lez pour permettre au promoteur SCI rue de Salaison – Les Nouveaux Constructeurs, d’entreprendre « l’entretien » (élagage massif ?) du chêne afin que les travaux puissent continuer et que les engins de chantiers accèdent au terrain par cet accès.

Le chêne est la propriété de particuliers qui n’ont en rien donné leur accord pour qu’une intervention soit faite sur cet arbre. Un recours en référé au Tribunal administratif est en cours contre cet arrêté.

L’arrêté ne respecte pas les préconisations de l’ONF : le rapport de l’ONF précise très clairement qu’aucune intervention doit être faite sur ce chêne, ni travaux à proximité. Cet élagage massif va déséquilibrer l’arbre, endommager sa santé et provoquer sa mort prématurée. En effet, il ne s’agit nullement d’un « entretien » mais la coupe de branches sur une hauteur de 2m au moins pour laisser passer les engins de chantiers !

Le rapport de l’ONF précise également que le chêne abrite un insecte protégé par la Convention de Berne : le Grand Capricorne. Le chêne est donc lui-même protégé.

Le groupe d’opposition Ensemble pour Castelnau dénonce cette action, ces méthodes et cet arrêté qui nous paraît illégitime.

Il s’agit d’un passage en force de la Mairie et du promoteur pendant la période de confinement alors que la réunion de concertation annoncée par le Président de la Métropole en séance du dernier Conseil de métropole n’a pas encore eu lieu.

Jacques Burguière pour Ensemble pour Castelnau, le groupe des élus d’opposition à Castelnau-le-Lez (03-11-20)

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI