Montpellier - Des professeurs des écoles réunis en RIS dénoncent une situation inacceptable !

Montpellier - Des professeurs des écoles réunis en RIS dénoncent une situation inacceptable !

Montpellier - Des professeurs des écoles réunis en RIS dénoncent une situation inacceptable !

Par sabine raynaud, le 08 Octobre 2020

MOTION DE LA RIS du 30 septembre 2020, réunie par le SNUDI FO 34

Les professeurs des écoles réunis en RIS ce jour constatent la situation inacceptable dans laquelle se déroule cette rentrée, qui n'a rien de « normal».

Les écoles de Montpellier et alentours sont confrontées au manque d'agents territoriaux et d'ATSEM, ce qui entraîne

  • l'insalubrité des locaux, 
  • et des classes dans lesquelles les enseignants de maternelle et d'Ulis sont seuls pour travailler avec les élèves et subvenir à tous leurs besoins.

De nombreux élèves en situation de handicap sont sans AVS/AESH, ou bien avec un nombre d'heures réduit par rapport à leur besoin notifié.

  • De nombreuses absences d'enseignants ne sont pas remplacées.
  • Nous n'avons pas de protections dignes de ce nom.
  • Les consignes de sécurité ne sont pas réalisables.

Nous appelons tous les collègues à établir la liste de leurs revendications dans leurs écoles.

Nous proposons de les apporter tous ensemble, accompagnés des parents et des agents territoriaux, en envoyant une délégation auprès du maire et d'un représentant du rectorat lors du rassemblement devant la mairie prévu le mercredi 14 octobre à 15h.

Nous demandons le soutien des organisations syndicales.

Adoptée à l'unanimité des 9 présents.

MOTION de l'école élémentaire FREUD

Les enseignants réunis ce jour en conseil des maîtres constatent le manque de moyens humains et matériels pour assurer leurs missions d'enseignement et non seulement des conditions sanitaires efficaces mais aussi des conditions d'hygiène minimales.

Nous demandons par ordre de priorité :

  • le recrutement d'agents territoriaux en urgence pour assurer le nettoyage des locaux avec des effectifs suffisants, car les classes ne sont plus nettoyées
  • le recrutement en urgence d'Atsem pour remplacer l'absence depuis la rentrée de la personne affectée sur notre Ulis

la protection réelle des personnels avec :

  • des masques chirurgicaux et des masques FFP2 pour les personnels à risque,
  • du savon, des serviettes à usage unique dans tous les sanitaires
  • la désinfection des locaux et des points de contacts,
  • l'installation de sanitaires supplémentaires pour pouvoir assurer les lavages des mains,
  • le suivi des personnels à risque par les médecins de prévention et le maintien des ASA sans restriction,
  • la suppression du jour de carence dans toutes les situations,
  • l'organisation de tests prioritaires,
  • une information régulière sur les cas de contamination
  • la reconnaissance du covid comme maladie professionnelle
  • le recrutement d'AESH pour pourvoir les 400 postes qui ne le sont pas dans le département
  • le statut REP+ pour notre école, qui est déjà dans le PRE (Programme de Réussite éducative)
  • le recrutement des candidats de la liste complémentaire afin de réduire les effectifs des classes et d'assurer le remplacement des absences d'enseignants
  • la restauration des 15 postes RASED supprimés
  • l'abandon de la loi sur la direction d'école, et au contraire des décharges et une aide administrative pour la direction
  • l'abandon des PIAL qui entrainent la mutualisation des AESH et l'éparpillement de leurs missions, un statut et un salaire pour ces personnels
  • l'abandon du projet de réforme des retraites
  • l'abandon de la loi de transformation de la fonction publique qui nous prive du contrôle des organisations syndicales face aux décisions de l'administration
  • l'abandon des formations en constellations, des contenus de formation imposés qui entravent la liberté pédagogique et nous réduisent à un rôle d'exécutant

Nous demandons le soutien des organisations syndicales.

Nous remettrons ces revendications à la délégation qui sera reçue conjointement par les représentants du maire et du Dasen le mercredi 14 octobre à la mairie.

adoptée à l'unanimité des 11 présents

Photo d'illustration

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI