Agde - Trésors cachés et Perles Rares : le 23 octobre 2020

Agde - Trésors cachés et Perles Rares : le 23 octobre 2020

Agde - Trésors cachés et Perles Rares : le 23 octobre 2020

Par Ville d'Agde, le 08 Octobre 2020

Trésors cachés et Perles Rares

  • vendredi 23 octobre 2020 21:00  
  • durée :1 h 40
  • PALAIS DES CONGRÈS CAP D'AGDE MÉDITERRANÉE

Billeterie en ligne ici

CharlÉlie Couture / musique - chanson française

>> avec CharlÉlie Couture, chant, keyboard, dobro et Karim Attoumane, guitare électrique, guitare acoustique
>> production Azimuth productions

Si CharlÉlie Couture promène à travers le monde un blues poétique rempli d’humour et de lucidité depuis trente ans, alors on n’a pas vu le temps passer ! Peintre, écrivain et chanteur inclassable, CharlÉlie Couture est un artiste dans la pleine acceptation du terme. Il fait partie des « icônes » d’une certaine chanson-rock littéraire traversant les décennies avec l’élégance incontestable des grands hommes discrets. Il faut l’avoir vu sur scène pour comprendre le magnétisme qui émane de ses concerts. Harmonies Jazz, Blues ironiques, Rock steady ou Folk non-conformiste, depuis le mythique « Poèmes Rock » CharlÉlie Couture raconte des histoires, farcies de double-sens et de métaphores électriques. Avec une énergie régénérée encore lors de son installation à New York, puis en Louisiane avec « LAFAYETTE », CharlÉlie Couture continue de nous « en-chanter » avec ses textes « hallucinématographiques » sur des middle tempos qui vous mettent l’âme et le cœur en mouvement.

"À travers la renaissance de ces titres anciens, la pérennité de sa prose s’impose comme une évidence. Les images et les climats qu’elle génère, parfois poisseux, parfois solaires, puisent leur vitalité dans la dualité et le clair-obscur de l’artiste. On est frappé de l’intense musicalité de ses textes à l’écoute de ces réinterprétations plus brutes, portées par une voix puissante, incantatoire, timbre de bluesman ou phrasé de griot, magnifiées par le minimalisme soigné et chaleureux des arrangements. CharlÉlie promène aussi son regard tendre sur les turpitudes sentimentales et existentielles, sur les doutes et les angoisses qui cimentent sa création et alimentent sa palette d’émotions. Avec Yamée, sa fille cadette, régulièrement invitée à chanter à ses côtés, il reprend « Une main dans la mienne » vingt ans après la première version, comme preuve de son indéfectible affection pour sa famille et les siens. Comme son œuvre, son héritage est multiple.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI