Sérignan - Nouveaux cas positifs au Covid-19 à Sérignan

Sérignan - Nouveaux cas positifs au Covid-19 à Sérignan

Sérignan - Nouveaux cas positifs au Covid-19 à Sérignan

Par Ville de Sérignan, le 21 Septembre 2020

DE NOUVEAUX CAS POSITIFS À LA COVID-19 À SÉRIGNAN

Les dirigeants du Club de Rugby nous ont informés de cas positifs à la Covid-19 dans leurs équipes.

Retour sur ce que l’on sait : l’un des dirigeants a effectué il y a quelques jours un test de dépistage suite à des symptômes évoquant la Covid, à savoir légère fièvre, fatigue et petite toux sèche pour cette personne. Le test s’est avéré positif. Il a été immédiatement contacté par la CPAM et l’ARS (Agence Régionale de Santé) afin que tous ses "cas contacts" soient informés au plus vite. Les choses ont été prises en main de façon spectaculaire.

Les 45 personnes "cas-contact" éventuels ont été appelées, même le dimanche matin et les tests ont pu être effectués au plus vite.

À ce jour, 6 personnes ont été déclarées positives. Elles ne présentent pas de signe de gravité, elles sont asymptomatiques ou avec de très légers symptômes, et respectent toutes la "septaine".

Il y a plusieurs cas où l’un des membres (époux ou enfant) est positif quand les autres membres du foyer sont négatifs, et dans ces cas-là tout le monde doit tout de même respecter un temps d’isolement. Nous publierons sous peu un article à ce sujet qui se nommera "cas-contacts, que faire ?" et qui permettra à tous, nous l’espérons, d’y voir plus clair à ce sujet.

Pour l’heure, les choses sont sous contrôle à Sérignan, la situation est maitrisée.

Nous remercions les dirigeants du rugby qui, comme ceux du BMX avant eux, nous ont tenu au courant. Nous incitons les autres associations à faire de même s’ils devaient aussi être touchés.

La totale transparence est la clé d’une bonne protection des populations. Car même si les complications de ce virus se soignent bien mieux aujourd’hui et que l’on compte moins de malades graves dans les cas positifs, il faut éviter la propagation pour protéger les plus faibles d’entre nous, ceux dont les défenses immunitaires sont moins fortes et ainsi éviter un engorgement des hôpitaux.

Nous continuerons de vous tenir informés chaque fois que la situation nous semblera le nécessiter.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI