Bessan - Le discours du maire de Bessan lors de la récente cérémonie des bouquets

Bessan - Le discours du maire de Bessan lors de la récente cérémonie des bouquets

Bessan - Le discours du maire de Bessan lors de la récente cérémonie des bouquets

Par VILLE DE BESSAN, le 17 Août 2020

Bessanaises, Bessanais, chaque année, nous l’attendons avec impatience notre fête, populaire et réjouissante, fédératrice et puissante. Elle nous ressemble et elle nous rassemble. 2020 sera assurément une année singulière. Pandémie mondiale, virus mortel au cœur de nos vies, angoisses liées au confinement et déconfinement, incompréhensions et incohérences, reprise de l’épidémie… et ce n’est pas terminé.

Dans les conditions imposées par les autorités, il n’était pas envisageable d’organiser notre fête ancestrale en permettant d’assurer la sécurité de tous, durant cinq jours et en tous lieux. Les bals sur la voie publique sont interdits, la distanciation physique impossible à faire respecter dans l’espace public selon l’événement organisé, le port du masque obligatoire… comment se régaler dans ces conditions, à moins de proposer une fête au rabais.

Nous ne l’avons pas souhaité. Annuler l’édition 2020 aura été la décision la plus difficile à prendre. A contre cœur, mort dans l’âme, mais il le fallait pour mieux se retrouver en 2021, nous l’espérons. Je pense à tous les Bessanais, tristes mais conscients de la situation. La fête est un événement économique et je pense aussi aux commerçants, loueurs touristiques et surtout au monde forain.  Nous savons que c’est très difficile pour vous et nous vous soutiendrons avec des manèges dans la ville.

Rien ne pourra remplacer notre fête de la Saint-Laurent, son ambiance et sa capacité de fédérer tous les habitants, anciens comme nouveaux. Rien ne remplace festivités, réjouissances, bals et autres moments conviviaux… nous qui voulions dignement honorer la nouvelle place de la Promenade après tant de mois de travaux. Forts des valeurs bessanaises, nous avons toutefois estimé que sans nos traditions, nous risquions de perdre nos racines. Je pense à nos anciens, ceux qui ne sont plus là, qui ont tant œuvré pour conserver notre âne totémique et le transmettre de générations en générations. C’est pour eux que nous sommes présents aujourd’hui avec cette cérémonie au format différent.

Qui aurait pensé un jour voir le prêtre bénir les ânes lors de la cérémonie républicaine. Qui aurait pensé un jour nous voir tous masqués, ici rassemblés dans ces conditions sanitaires si particulières. Nous sommes là. Certes tous plus ou moins inquiets de l’évolution de la situation sanitaire actuelle et économique à venir, mais surtout, nous sommes fiers et têtus comme nos deux ânes.

Le virus n’aura pas vaincu nos traditions. Nos jeunes auraient pu baisser les bras. Ils ont été à la hauteur et ils ont travaillé sans relâche. Ils seront chefs de jeunesse et demoiselles d’honneur l’année prochaine car leur mérite est grand. Merci à Flora Allemand, Hugo Asensio, Mahé Dubien, Enzo Gimeno et Justine Talavéra. Je salue aussi le petit âne et toutes les familles mobilisées.

Si le virus n’a pas vaincu nos traditions, ne le laissons pas bouleverser encore plus nos vies. Appliquez les gestes sanitaires essentiels à tous les instants.

Je profite de cette traditionnelle intervention pour remercier tous ceux qui nous ont permis de tenir bon depuis le confinement, je n’arriverai pas à les citer tous. Vous pouvez les applaudir avec une ovation particulière pour les soignants. Je tiens aussi à saluer les bénévoles bessanais qui ont confectionné des masques au moment où il n’y en avait pas pour tout le monde.

Bessanaises, Bessanais, croyez en notre détermination sans faille pour garder le bon cap. Nous sortirons tous renforcés de ces épreuves avec l’affirmation encore plus grande d’un esprit citoyen et solidaire. Vous pouvez compter sur moi, sur vos élus et l’ensemble des services et des partenaires de la ville, je m’y engage. La santé n’a pas de prix : restez vigilants et continuez à vous protéger, car notre réussite collective repose avant tout sur la responsabilité individuelle de chacun.

Restez entreprenants, déterminés, énergiques, passionnés et amoureux de votre Bessan. Comme chaque année, je vous lance toujours un cri du cœur à l’issue de mon intervention : je vous aime, surtout ne changez-pas. Je rajouterai : prenez bien soin de vous, de notre côté, nous prenons soin de Bessan. Vive Bessan, Vive les Bessanaises et Vive les Bessanais !

Stéphane Pépin-Bonet

Maire de Bessan

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI