Occitanie - Vendredi 7 août : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Occitanie - Vendredi 7 août : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Occitanie - Vendredi 7 août : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Par ARS Occitanie, le 07 Août 2020

Faciliter l’accès au dépistage

Dans le cadre de la stratégie de lutte contre l’épidémie de Covid-19, les conditions pour se faire dépister ont évolué le 25 juillet : les tests virologiques (RT-PCR) sont intégralement pris en charge par l'assurance maladie et ne nécessitent pas de prescription médicale, ni d’avance de frais.

Toute personne peut ainsi aller se faire dépister dans un laboratoire d’analyses médicales ou dans un drive. L’arrêté ministériel publié le 25 juillet au Journal officiel prévoit également que les prélèvements pourront être pratiqués sous certaines conditions par un infirmier diplômé d'État, un aide-soignant, un étudiant en médecine, un sapeur-pompier ou encore un secouriste.

Le test de détection PCR consiste en un prélèvement nasopharyngé (dans le nasopharynx par le nez) à l'aide d'un écouvillon. Les échantillons prélevés sont ensuite analysés en laboratoire.

Près de 2 fois plus de lieux de prélèvement en 2 semaines en Occitanie Pour faire face à l'accès sans prescription médicale et rendre les tests encore plus accessibles, le nombre de lieux de prélèvements a été multiplié par 1,8 en Occitanie depuis le 27 juillet.

Nous sommes ainsi passés de 268 sites ouverts au prélèvement nasopharyngé à 487 sites.

Afin de lutter contre l’extension du coronavirus en Occitanie, la poursuite d’opérations de dépistage est une priorité. C’est pourquoi de nouveaux lieux de dépistage se mettent en place en région.

C’est le cas aujourd’hui à Toulouse où 4 grands drives ont ouvert dans des lieux publics afin de réaliser jusqu'à 2 500 prélèvements supplémentaires par jour.

Occitanie - Vendredi 7 août : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI