Lunel - Le plus vieux document des archives municipales a 800 ans !

Lunel - Le plus vieux document des archives municipales a 800 ans !

Lunel - Le plus vieux document des archives municipales a 800 ans !

Par Ville de Lunel, le 08 Août 2020

Conservé aux archives municipales, ce petit parchemin écrit en latin a 800 ans.

Preuve que l'histoire de Lunel et de ses habitants est riche et ancienne. Il a fier allure malgré le passage, non pas des années, mais des siècles ! En effet, ce petit parchemin daté du « 5 des Calendes de mai 1220 » est le plus ancien document conservé aux archives municipales. Ce dernier est en bon état vu son grand âge mais au-delà de ça, c'est ce qu'il raconte qui est très intéressant.

Il relate une plainte des Lunellois et des habitants des Villettes auprès du seigneur de Lunel suite à l'interdiction de la pêche à l'anguille par le viguier, c'est à dire le juge royal du lieu.

Ce témoin de l'histoire démontre que déjà, à l'époque, les Pescalunes avaient du caractère et de la ressource ! Interdits de pêcher les anguilles « avec la ligne, lombrics et vermisseaux » par le viguier des Ports, les Lunellois en appellent au Seigneur de Lunel pour qu'il rétablisse la situation : comme dit dans le texte, les Lunellois ne comprennent pas cette interdiction alors que « les dits habitants furent en droit de la faire (la pêche à l'anguille) de tout temps et par coutume ». Cet épisode de la vie quotidienne des Lunellois au XIIIe siècle n'est pas sans rappeler la légende du Pescalune, célèbre pêcheur de lune.

Au VIe siècle, il y avait un hameau de pêcheurs d'anguilles perdu au milieu d'un marais sauvage et inhospitalier.

Regroupés en confrérie, ces pêcheurs inventèrent une méthode originale pour pêcher l'anguille : pour éviter à cet animal vorace d'avaler l'hameçon, ils eurent l'idée d'appâter le fond d'un panier attaché à une corde et descendu sur les fonds vaseux des marais.

Les meilleures pêches se faisaient les nuits sans lune...

Ce qui alarma certains voyageurs, certains furent témoins apeurés de ces pratiques nocturnes qu'ils ne manquèrent pas de colporter. Comme l'époque était, dit-on, fréquemment obscurcie par des nuages, on en déduisit que ces pêcheurs d'anguilles avaient tout simplement kidnappée la lune dans leur nasse.

Ainsi naquit la légende des pêcheurs de lune, ce qui en occitan donna : les Pescalunes.

Que ce soit en 1220 ou 800 ans plus tard, on voit bien qu'à Lunel, on a du caractère !

L'ESSENTIEL :

Le plus vieux document des archives municipales a 800 ans ! Daté du 5 mai 1220, ce petit parchemin écrit en latin 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI