Cap d'Agde - Reportage - Opération « Sécurité Mer » dans l'Hérault !


Cap d'Agde - Reportage - Opération « Sécurité Mer » dans l'Hérault !

Par Groupe Actu direct, le 09 Juillet 2020

PRESENTATION Opération « sécurité en mer »  du 8 juillet 2020

Le départements de l'Hérault est une des toutes premières destinations touristiques du littoral français. Les activités nautiques de loisirs constituent, à cet égard, une tendance en plein essor. C’est ainsi que les quelques 16 ports répartis sur les 100 Km de côtes totalisent plus de 13 000 anneaux.

Le jeudi 8 juillet à 9h30 une opération « sécurité en mer » est organisée par la direction départementale des territoires et de la mer de l'Hérault (DDTM34) sous l’autorité de la préfecture maritime.

Cette opération a lieu sur un site où les enjeux sont multiples : sécurité des usages et préservation environnementale.

Cette opération vise la prévention et la sensibilisation des usagers de la mer aux bonnes pratiques, à la prudence et à la sécurité en mer. Elle a vocation à préparer les navigateurs et pratiquants de sports nautiques à être « acteur de leur sécurité » et « acteur de leur sauvetage ».

L'accent sera mis :

  • - d'une part sur la responsabilisation individuelle avec l'adoption d'un comportement adapté aux conditions et au milieu (météo, fréquentation de la zone, caractéristique de la côte...) car au-delà des obligations réglementaires, ce sont prudence et bon sens sui sont gages de sécurité.
  • - et d'autre part sur la préservation de l'environnement marin avec notamment la bonne gestion des mouillages visant à préserver les herbiers de posidonie (particulièrement dans la zone de mouillage écologique et au sein du site Natura 2000 des posidonies du Cap d’Agde) et à la gestion des déchets en mer notamment pour les plaisanciers.

La Préfecture maritime rappelle que la Méditerranée restera un lieu de détente et de plaisir si les comportements éco-responsables deviennent un réflexe pour tous. Premier réflexe : la mer n’est pas une poubelle, des bacs de tri sont disponibles dans tous les ports, ne jetez rien à la mer, préservez-la !

L’ensemble des activités nautiques (plaisance, scooter, kitesurf, ski nautique, plongée, pêche de loisirs, voile…) fera l’objet d’une surveillance renforcée notamment en ce qui concerne les règles de navigation (zone autorisée de navigation, zone de mouillage, permis, vitesse, signalisation, bouées, flamme…), les règles de sécurité à bord (matériel de sécurité pour navires et engin de plage, gilet, nombre de personne embarquée, moyens de transmissions…).

Pour cette opération, plusieurs services de contrôles intervenant au titre de l'action de l’État en mer, sont mobilisés : DDTM (unité littorale des affaires maritimes), gendarmeries maritime et nationale, police nationale, douanes.

Etre Acteur de sa Sécurité

"PEA" : l'assurance vie en mer"

Quelle que soit l'activité pratiquée, les règles fondamentales, de prévention et de gestion des accidents se retrouve dans le triptyque "PREPARATION - EQUIPEMENTS - ALERTE" qui peut se résumer dans la formule suivante

Les activités nautiques peuvent être dangereuse.  En 2019, ce sont près de 247 opérations de sauvetage en mer qui ont été menées dans le département de l’Hérault.. Ce nombre s’explique par la multiplicité des activités en mer durant la période estivale (plongée, plaisance, sports de glisse, embarcations à moteur, etc.)

Une grande partie de ces opérations a comme cause directe ou indirecte des manquements aux règles de sécurité, des comportements à risque, ou a minima un défaut de vigilance dans certaines situations. Pour profiter en toute sécurité des loisirs nautiques en mer, il convient de respecter les trois principes du PEA qui permettent de minimiser les risques :

Préparation

Consulter les conditions météorologiques avant de partir,

Laisser des éléments à un proche à terre (parcours prévu, durée de la sortie, caractéristiques et équipement de l’embarcation)

Avoir une bonne connaissance de l’activité

Avoir une bonne connaissance du milieu

Avoir une bonne connaissance de sa condition physique

Equipement

Je prépare mon équipement, matériel nécessaire à ma sécurité (gilets/EFI Equipement de flottabilité individuelle), c’est la ceinture de sécurité de l’usager ou du marin.

Je vérifie que mon téléphone portable soit chargé,

Je vérifie que la VHF fonctionne sur une embarcation.

Alerte

Le « 196 ». Numéro unique, gratuit et permanent pour contacter le CROSS par téléphone. 24h/24h des professionnels du sauvetage (16 VHF)

Moyen adapté et maîtrisé (VHF – téléphone portable – Signaux pyrotechniques) avant qu’il ne soit trop tard (avant la nuit), donner des informations pertinentes (position, lieu), ne pas abuser des fausses alertes (fusée)

Etre aperçu : disposer d’un moyen de signalisation lumineux qu’il faut avoir sur soi ; vêtement de couleur vive, moyen de signalement : bâton luminescent, lampe flash individuelle pour VNM, planche à voile, kytesurf, kayak)

Les moyens nautiques présents pour cette opération

  • 'Gendarmerie Départementale : BNC Marseillan  Vedette Maguelonne G 8909 et BNC Grau du Roi Vedette G 1213 : secteur Aresquiers et Port-Camargue          
  • ' Gendarmerie Maritime : Vedette Hérault P609  : secteur Palavas
  • ' DDTM / DML (unité littoral des affaires maritimes) : PM 101 « DEIMOS » : secteur Carnon
  • 'DOUANES : DF 67 : secteur La Grande-Motte

Quelques chiffres en 2019  de côte de l’Hérault

Une activité importante de plaisance....

  • ' 7553 nouveaux permis mer délivrés par Délégation Mer et Littoral de l’Hérault et du Gard / DDTM34) ce qui en fait le premier centre d’examen du littoral français
  • ' 988 premières immatriculations de bateaux
  • '6236 mutations de propriété générées par le marché de l'occasion

Des règles à respecter pour la sécurité de tous...

Les contrôles réalisés par la Délégation Mer et Littoral de l’Hérault et du Gard (DML 30/34) de la DDTM 34 : chaque année environ

  • '540 contrôles plaisance et loisirs nautiques
  • '108 infraction concernant la vitesse ou les zones de navigation
  • '96 procès-verbaux pour infractions aux règles de navigation, d’immatriculation ou par défaut de matériel de sécurité
  • '35 retraits provisoires de permis

Une nécessaire prise de conscience des risques encourus

La méconnaissance de la mer et des consignes élémentaires de sécurité, l’imprudence et le manque de préparation, comme l’absence de prise en compte de la météo demeurent toujours à l’origine des accidents les plus graves. Au cours de l’été, la plupart des accidents se produisent à proximité du littoral car c’est la zone la plus fréquentée.

Opérations de recherche et de secours pour l’Hérault et le Gard - Bilan des actions coordonnées par le CROSS-MED (Centre régional opérationnel de Surveillance et de Sauvetage de méditerranée :

  • ' été 2019 : 126 opérations
  • ' année 2019 : 247 opérations

NB : - Ces chiffres ne prennent donc pas en compte le bilan des très nombreuses opérations réalisées par les postes de plage dans la bande des 300 m. Les communes littorales sont responsables du secours dans les zones de baignade.

Sur toute la façade Méditerranéenne, 3110 opérations ont été coordonnées par le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) Méditerranée en 2019, dont près de 66 % uniquement sur la période estivale. Au cours de ces opérations, près de 7300 personnes ont été impliquées, 1175 ont été secourues et, malheureusement, 35 personnes sont décédées (dont 12 baigneurs, plongeurs en bouteille et apnéistes).

Le rôle des services de l’Etat en mer

Dans l'exercice de sa mission de garant de l'action de l'Etat en mer, le préfet maritime bénéficie du concours et coordonne les moyens des administrations intervenant en mer :

Direction Départementale des Territoires et de la Mer de l’Hérault (DDTM 34 ) / Douanes / Gendarmeries maritime et départementale / Police nationale / Marine nationale / Sécurité civile / Société nationale de sauvetage en mer (SNSM).

' Le rôle de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de l’Hérault (Délégation Mer et Littoral) :

  • la coordination des campagnes de sécurité des loisirs nautiques
  • la surveillance et le contrôle en mer des navires de loisirs et de la pêche
  • l’accueil le suivi de la plaisance et des loisirs nautiques (permis, immatriculation, contrôle organisme de formation…)
  • l’élaboration et la mis en œuvre du plan de lutte contre les pollutions du milieu marin

' Le rôle de la Gendarmerie et des unités nautiques : les missions principales sont la recherche du renseignement, la sûreté maritime et portuaire, la police générale en mer et les opérations de secours maritime. Pour les unités nautiques:

  • l’intervention judiciaire de plongée sur la région Occitanie,
  • la surveillance maritime sur la côte, le contrôle de plaisance et la pêche
  • et pendant la période estivale le contrôle des activités physiques et sportives nautiques (APS) dans les centres de voile, de randonnée en véhicule nautique à moteur (VNM)

' Le rôle des Douanes : la douane exerce des missions spécifiques en mer. Elle est investie d'une mission de contrôle de la navigation à travers notamment la francisation des bateaux avant immatriculation par les Affaires maritimes et la gestion des droits afférents. Le service garde-côtes exerce une surveillance douanière sur l'ensemble de la navigation maritime et notamment de plaisance. Il est un acteur majeur de l'action de l'État en mer notamment dans la lutte contre les pollutions.

' Le rôle des municipalités : le maire a une compétence de police spéciale sur l'espace maritime, limitée à la bande des 300m, à la baignade et aux engins non immatriculés. Il est un acteur important de la sécurité des loisirs nautiques. Pour ce faire il peut selon le cas s'appuyer sur les nageurs sauveteurs.

 

Retrouvez toutes les photos de la journée de notre reporter Michel Desnos  sur notre page Facebook

Cap d'Agde - Reportage - Opération « Sécurité Mer » dans l'Hérault !

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI