Sète - HERAULT - SETE - La requalification de trois immeubles.

Sète - HERAULT - SETE - La requalification de trois immeubles.

Par VILLE DE SETE, le 12 Mai 2017

Partager

Face au déficit de logement et à la hausse du prix de l’immobilier, la ville de Sète mène une politique offen- sive et ambitieuse en matière d’habitat et de requalification urbaine dans un seul but : favoriser l’accès au logement pour tous.
En 15 ans, elle s’est dotée de 1500 nouveaux logements sociaux, dont 400 dans le périmètre du PNRQAD (programme national de requalification des quartiers anciens dégradés). La renaissance de ces quartiers est désormais bien visible. Près de 150 logements sont en cours de réhabilitation. Une étude est engagée sur la requalification de la voirie et les locaux commerciaux vacants rue Révolution. Le chantier de la maison des syndicats qui prévoit la création de 23 logements débutera avant l’été, celui de la Caraussane fin 2017. Et dans le cadre du Programme de Restauration Immobilière (PRI) de l'Île Sud, deux immeubles complets sont programmés. Le PNRQAD, c’est aussi des équipements publics (maison de l'habitat opérationnelle depuis 2014, salle associative Marceau en 2015), et des aménagements de proximité (placette Garenne en 2015, travaux du parc Simone-Veil en 2016/2017).

Saluée au plus haut sommet de l’Etat, cette stratégie de renouvellement urbain engagée en 2011 est une opérationdelonguehaleinequitémoignedelavolontédelamunicipalité defaireducentre-villelesecteur privilégié d'une offre de logements diversifiée, source d'équilibre et de cohésion sociale, et de redonner à ces quartiers les qualités et les fonctionnalités d'un centre ancien rénové à la hauteur des besoins et des potentialités de Sète.

 LES JARDINS PARTAGÉS S’OUVRENT À LA VILLE

Historique de l'opération de rénovation des trois immeubles

A l’origine, les services de la Ville ont pris plusieurs arrêtés d'insalubrité sur trois immeubles très dégradés du 29 rue Pierre-Sémard et du 17 rue Honoré-Euzet, suivi d'un arrêté de péril sur le 17 rue Honoré-Euzet. Par la suite, la SA Elit, chargée par la commune des opérations de requalification immobilière relevant du périmètre du PNRQAD, a contacté les propriétaires de ces immeubles avant de les acquérir progressivement entre 2008 et 2012 et de les céder en 2013 à la Compagnie Immobilière de Restauration (CIR) qui a immédiatement lancé les travaux. Un temps suspendu, du fait de l’effondrement d’une partie du bâtiment rue Pierre-Sémard, le chantier a repris, permettant aux premiers occupants d'in- tégrer leur nouveau logement à partir de décembre 2016.

La rénovation de ces 3 immeubles, représentant 24 logements, est désormais en- tièrement achevée.

Un accompagnement technique, administratif et financier

La Ville a accompagné cette opération techniquement, administrativement mais également financièrement puisqu’elle a participé à hauteur de 1,2M€ à la réno- vation des 29/31 rue Pierre Sémard - 17 rue Honoré-Euzet et du 15 rue Pierre- Sémard (31 logements au total, dont 2 conventionnés social). L’ANRU a participé quant à elle à hauteur de 451K€ pour ces 4 immeubles.

Partenaire important pour la Ville, la CIR a rénové sur le quartier les N° 15, 18, 20, 29, 31 de la rue Pierre-Sémard, et les 17 et 26 de la rue Honoré-Euzet. Elle a également livré un immeuble rue du 11 Novembre et un autre rue Ray- mond-Lefebvre. D’autres projets partenariaux entre l'investisseur et la commune devraient aboutir dans un futur proche.

La suite...

Sur le quartier Ile Sud, dans le cadre du PRI, les chantiers de rénovation de deux immeubles complets devraient être lancés dans les 12 prochains mois (13 logements en accession à la propriété) aux 14 rue Pierre-Sémard et 14 rue Lazare-Carnot. La ré- novation du 21 Honoré-Euzet devrait démarrer au second semestre 2017. Les travaux de rénovation complète du 10 rue Pierre-Sémard se poursuivent.

Les financements

Au total, la Ville investit dans la rénovation de l’habitat des quartiers anciens : 4,5M€ sur le quartier Ile Sud de 2002 à 2018
2,5M€ sur le centre-ville (secteurs Révolution et Quartier Haut) de 2013 à 2018

Parallèlement, l’ANRU apporte son soutien à hauteur de : 0,87M€ sur le quartier Ile Sud
2,5M€ sur le centre-ville

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI