Frontignan - Pierre Bouldoire s'exprime !

Frontignan - Pierre Bouldoire s'exprime !

Frontignan - Pierre Bouldoire s'exprime !

Communiqué de Pierre Bouldoire, maire de Frontignan

Le media d’extrême-droite Lengadoc-info a fait état dans son édition d’hier, mardi 23 juin 2020, de problèmes financiers au sein du club de natation de la ville, le Neptune Olympique Frontignan (NOF). Les dirigeants de ce club, dont la trésorière, qui se trouve être par ailleurs l’adjointe en charge des finances de la Ville de Frontignan, y sont accusés de mauvaise gestion et d’utilisation frauduleuse de fonds.

Même si à l’heure actuelle aucun fait avéré n’est à reprocher à quiconque et que la gestion de la Ville ne peut nullement être mise en cause, j’ai immédiatement relevé mon adjointe de toutes ses délégations et je lui ai demandé de démissionner de son mandat de conseillère municipale, ce qu’elle a immédiatement accepté afin de préparer au mieux la réponse qu’elle doit aux accusations dont elle est victime et les sortir d’un contexte électoral qui en favorise une exploitation malsaine.

J’ai également demandé au président du NOF de me fournir dans les plus brefs délais tous les éléments permettant de comprendre la situation, au regard de la responsabilité qui est la sienne dans le cadre du contrat d’objectifs signé avec la collectivité en 2019 pour une durée de 3 ans.

J’ai également saisi la Cour régionale des comptes pour qu’elle puisse se mandater d’un contrôle a posteriori de la comptabilité de cette association. A défaut, je demanderai à un cabinet indépendant de conduire cette opération comme me l’autorise l’article 22222-2 du code général des collectivités territoriales. En l’état et sur la base des éléments en ma possession, la saisine du procureur de la République serait une manœuvre dilatoire. Elle ne s’impose pas lorsqu’on est uniquement motivé comme moi par la seule défense de l’intérêt général et celle des adhérents, parents et bénévoles, d’un des clubs sportifs les plus anciens de la commune.

Je condamne par avance tout propos injurieux ou calomnieux ainsi que tout amalgame qui pourrait être utilisé par quiconque dans le cadre du débat politique en cours. Je m’étonne également du tempo dans lequel cette « information » est publiée et de la manière dont le candidat d’extrême-droite s’en saisit, alors même que depuis le début de la campagne électorale il n’a eu de cesse, faute d’autre projet, de jeter l’opprobre et de distiller le doute sur les élus et sur la Ville.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI