Hérault - C'est la chienlit !!!

Hérault - C'est la chienlit !!!

Hérault - C'est la chienlit !!!

En résumé :

Un chinois mange une bestiole exotique à l’autre bout de la terre, et tout s’arrête deux mois plus tard.

L’Europe n’a strictement rien fait, rien dit, rien harmonisé. Chaque pays fermant ou pas ses frontières, avec ou sans confinement... bref la zizanie totale.

Nous n’avons pas de masques, de gels, de lits, de respirateurs…pas de tests pour les personnels en première ligne et on se dit « grande puissance ». Pendant que la Corée fait 24 000 tests par jour et suit les déplacements des porteurs en temps réels.

Le stock de masque a été stoppé car « l’offre en Asie était importante », sans même se rappeler que la plupart des maladies viennent de là-bas.

Les chinois montent un hôpital de 1000 lits en 10 jours, nous mettons 5 jours pour poser 30 lits sous des tentes… et ce sont les seules pour toute l’armée !

Nous avons une ministre dont le mari est en guerre contre une des sommités en infectiologie ; mais qui ne disait rien alors qu’elle savait le drame à venir.  Conflit d’intérêt ? Petite guerre d’égo ? De pouvoir ? de fric ? On le saura un jour.

Une ministre du travail incapable de prononcer une phrase cohérente et intelligible.

Une porte-parole qui dit ne pas savoir mettre un masque qui devient la risée de tous tant elle excelle dans l’enfumage.

Nous nous battons déjà pour savoir quel médicament serait utile ou pas, des fois que ce ne serait pas le bon formulaire.

Pas assez de place en prison au point d’anticiper les fins de peines.

Un président qui nous dit que tout ira bien, qu’on peut sortir, mais qui ferme les écoles, puis les restaurants, qui vous dit « allez voter », puis ordonne le confinement, puis son renforcement…en 2 semaines...Restez chez vous mais allez bosser !  Quel sens de l’anticipation !

Une armée d’imbéciles qui continuent de sortir et rire de tout cela, avec ou sans formulaires, marchés, gares et aéroports (lieux idéaux pour une méga transmission), et les fameuses « zones de non droits » qui par définition font  bien ce qu'elles veulent,… tout ce petit monde qui mériterait d’être immédiatement conduit dans des parkings sous terrains pour y rester jusqu’à la fin du confinement.

Ce virus est aussi l’occasion de montrer que plus un système est complexe plus le moindre grain de sable peut tout casser.

Notre système, notre modèle de vie, d’organisation de ce monde vient de se prendre sans doute un ultime avertissement. Cette mondialisation où tout est en flux tendu, organisé jusqu’à la moindre milliseconde en bourse…se retrouve avec un tout petit caillou dans sa chaussure et elle ne peut plus courir… Cette obsession de "la croissance" vient de se prendre un sacré coup de pelle et la suite risque d'être pire tant l'effet domino économique est grand et incontrolable.

Il n’est pas certain que le prochain virus ne soit pas pire, plus rapide et sans traitement... la question n’est pas « si » mais « quand ». Et si nous ne tirons pas les leçons de cette triste expérience, cela sera évidemment pire.

Certains y verront la vengeance de mère nature, d’autre l’aboutissement à notre stupidité mondiale a surpeupler cette planète, à l’exploiter bien au-delà de ce qu’elle peut produire, à entasser des gens dans des lieux immondes, à nous promener partout pour de futiles raisons, à produire tout et n’importe quoi avec nos « modes », des gadgets inutiles….avec la cruauté du travail des enfants, des horreurs des élevages, des pesticides, de la pollution...

Ce virus s’installe sur son hôte et le tue sans la moindre haine, ne visant ni un riche ou un pauvre, ni un jeune ou vieux, ni une couleur de peau ou une religion, il tue, c’est son truc. Il meurt avec son hôte. Ainsi une personne de 95 ans sera tuée par un microbe en 1 semaine.

Ne serions-nous pas d’une certaine façon un virus qui détruit son hôte âgé de millions d’années en quelques décennies ? Tuer et s’entretuer, c’est un peu notre truc aussi, non ?

Jérôme PELAT (24-03-20)

 

Témoin d'un évènement ... une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

Cap d'Agde - 17ème édition du festival du rire

Vias - Renforcement du confinement à Vias

A LIRE AUSSI