Hérault - HERAULT - SETE - Les gabians ne prolifèrent plus !

Hérault - HERAULT - SETE - Les gabians ne prolifèrent plus !

Hérault - HERAULT - SETE - Les gabians ne prolifèrent plus !

Par VILLE DE SETE , le 25 Avril 2017

Partager

Du 12 au 24 avril, la ville de Sète a effectué sa 9ème campagne de stérilisation des œufs de goélands. Ces 8 dernières années, le service « Protection civile, hygiène et salubrité » a stérilisé plus de 5.000 œufs !

Et l'opiniâtreté finit par payer : depuis trois ans, la ville enregistre une baisse du nombre d'œufs trouvés et stérilisés : 733 œufs en 2014, 622 en 2015, 599 en 2016, et 602 cette année alors que le nombre de bâtiments visités en 2015, 2016 et 2017 est plus élevé que les années précédentes (205 sites en 2017).

Moins de nids trouvés cela signifie que le nombre de couples de goélands adultes semblent se réduire et qu'en tout cas, ils abandonnent les toits de Sète, pour nicher ailleurs.  « Les habitants se rendent compte qu’il y a moins de nuisances. Et puis nous numérotons les nids chaque année avec une peinture différente et nous observons qu’il y en a de moins en moins », explique Thierry Laurence, directeur du service, qui coordonne l’opération.

 Chaque année, par équipes de deux, les agents grimpent sur les toits-terrasses pendant 15 jours à partir de la mi-avril. « La méthode consiste à vaporiser à la surface des œufs un produit qui empêche les échanges gazeux avec l’extérieur. Le goéland continue de couver jusqu’à début mai et, le temps de se rendre compte que l’œuf est stérile, la saison de ponte est passée », précise Thierry Laurence.

Les opérations de stérilisation se font avec une dérogation donnée par les services de l'Etat. La Ligue de Protection des Oiseaux aide la Ville au repérage des couples et fait le bilan de l'évolution de la population de goélands sur Sète.  

Pour rappel :

Le gabian -nom scientifique : goéland leucophée- est une espèce protégée depuis les années 1950, au grand dam de tous les habitants ; il était en voie de disparition mais peuple désormais le décor Sétois. 

Deux conseils à rappeler pour contribuer à la lutte contre les goélands :

  • ne pas les nourrir car, comme les pigeons, ils s'habituent vite, et deviennent aussi agressifs quand on arrête de les nourrir,
  • bien emballer ses poubelles et surtout fermer le container à ordures.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI